Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

Asie - pacifique

Le président Karzaï impute l'attentat anti-chiites à des extrémistes pakistanais

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2011

Le chef de l'État afghan accuse un groupe extrémiste pakistanais d'être derrière l'attentat-suicide perpétré mardi à Kaboul contre la communauté chiite. Et demande à Islamabad de prendre des mesures contre les organisations terroristes de son pays.

AFP - Le président afghan Hamid Karzaï a accusé mercredi un groupe extrémiste pakistanais, le Lashkar-e-Jhangvi, d'avoir commandité l'attentat suicide antichiite de mardi à Kaboul et demandé des mesures au gouvernement pakistanais pour que "justice soit rendue".

M. Karzaï s'est exprimé au cours d'une visite rendue à des victimes hospitalisées de l'attentat, commis par un kamikaze au sein d'une procession de l'Achoura, l'une des principales fêtes de l'islam chiite et qui a fait 55 morts et 134 blessés.

"Le président a accusé le groupe Lashkar-e-Jhangvi, basé au Pakistan, d'être responsable de cet attentat meurtrier", a déclaré à l'AFP le porte-parole du président Karzaï, Aimal Faizi.

"Le président a dit qu'il allait demander au gouvernement pakistanais de prendre des mesures à ce sujet, vu que ce groupe est basé au Pakistan, afin que justice soit rendue", a-t-il ajouté.

Le Lashkar-e-Jhangvi (LeJ) est un groupe extrémiste pakistanais impliqué dans nombre d'attaques antichiites au Pakistan, où il est considéré comme une organisation terroriste et interdit.

Première publication : 07/12/2011

  • AFGHANISTAN

    Kaboul et Mazar-i-Sharif visées par deux attentats meurtriers

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le président Hamid Karzaï annule sa visite à Londres

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Une bombe tue une vingtaine de personnes dans la province du Helmand

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)