Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Abdellah Taïa, écrivain, marocain, gay et musulman

En savoir plus

MODE

Salon Première Vision : la technologie à l'assaut de la mode

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Westminster : Londres pleure les victimes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le "J’accuse" de Fillon

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les secrets d'Houdan, la ville française au quasi-plein emploi

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat de Londres : "We are not afraid"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le Premier ministre promet des mesures pour répondre aux enseignants grévistes

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : l'Europe à nouveau défiée (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : l'Europe à nouveau défiée (partie 1)

En savoir plus

Asie - pacifique

Le président Karzaï impute l'attentat anti-chiites à des extrémistes pakistanais

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2011

Le chef de l'État afghan accuse un groupe extrémiste pakistanais d'être derrière l'attentat-suicide perpétré mardi à Kaboul contre la communauté chiite. Et demande à Islamabad de prendre des mesures contre les organisations terroristes de son pays.

AFP - Le président afghan Hamid Karzaï a accusé mercredi un groupe extrémiste pakistanais, le Lashkar-e-Jhangvi, d'avoir commandité l'attentat suicide antichiite de mardi à Kaboul et demandé des mesures au gouvernement pakistanais pour que "justice soit rendue".

M. Karzaï s'est exprimé au cours d'une visite rendue à des victimes hospitalisées de l'attentat, commis par un kamikaze au sein d'une procession de l'Achoura, l'une des principales fêtes de l'islam chiite et qui a fait 55 morts et 134 blessés.

"Le président a accusé le groupe Lashkar-e-Jhangvi, basé au Pakistan, d'être responsable de cet attentat meurtrier", a déclaré à l'AFP le porte-parole du président Karzaï, Aimal Faizi.

"Le président a dit qu'il allait demander au gouvernement pakistanais de prendre des mesures à ce sujet, vu que ce groupe est basé au Pakistan, afin que justice soit rendue", a-t-il ajouté.

Le Lashkar-e-Jhangvi (LeJ) est un groupe extrémiste pakistanais impliqué dans nombre d'attaques antichiites au Pakistan, où il est considéré comme une organisation terroriste et interdit.

Première publication : 07/12/2011

  • AFGHANISTAN

    Kaboul et Mazar-i-Sharif visées par deux attentats meurtriers

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le président Hamid Karzaï annule sa visite à Londres

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Une bombe tue une vingtaine de personnes dans la province du Helmand

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)