Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

asie

Une bombe tue une vingtaine de personnes dans la province du Helmand

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2011

Mercredi, l'explosion d'une bombe dans la province du Helmand a provoqué la mort de dix-neuf personnes, parmi lesquelles des femmes et des enfants. La déflagration s'est produite au passage de leur minibus dans un bastion taliban.

AFP - Dix-neuf civils, dont des femmes et des enfants, ont été tués mercredi par l'explosion d'une bombe artisanale au passage de leur minibus, dans un bastion des talibans dans le sud de l'Afghanistan, selon un nouveau bilan officiel.

Dix-neuf personnes ont été tuées et cinq blessées, a indiqué à l'AFP Daud

Ahmadi, le porte-parole des autorités de la province du Helmand, où est survenu le drame, actualisant le précédent bilan qui faisait état de douze civils tués et six blessés.

Sept femmes et cinq enfants, figurent parmi les tués, a précisé à l'AFP Mohammad Ismail, chef des forces afghanes de sécurité dans le Helmand. "Les sept femmes font partie de la même famille", a-t-il ajouté.

Les victimes, parties de Lashkar Gah, la capitale provinciale, se dirigeaient vers le district de Sangin, au moment de l'explosion. Le Helmand est l'une des provinces les plus violentes et meurtrières du conflit.

Les bombes artisanales sont les armes favorites des insurgés talibans qui affrontent le gouvernement de Kaboul et ses alliés de l'Otan depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir fin 2001.

Télécommandées ou déclenchées par un véhicule ou un individu, elles visent théoriquement les patrouilles des forces afghanes ou de la coalition, mais sont la première cause de mortalité liée au conflit chez les civils.

Les civils sont de loin les principales victimes de l'actuel conflit vieux de dix ans et, selon l'ONU, plus de trois quarts des victimes civiles sont imputables aux insurgés.

Après la mort de Rabbani, la nouvelle stratégie de paix de Karzaï

 

Première publication : 07/12/2011

  • AFGHANISTAN

    Kaboul et Mazar-i-Sharif visées par deux attentats meurtriers

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Hamid Karzaï appelle au maintien de l'aide internationale jusqu'en 2024

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le président Hamid Karzaï annule sa visite à Londres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)