Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Moyen-orient

Ankara édicte de nouvelles sanctions contre Damas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2011

Pour protester contre la répression exercée par le régime d'Al-Assad sur ses opposants, la Turquie a décidé d'imposer une taxe de 30 % sur les marchandises venues de Syrie. Le 30 novembre, Ankara avait déjà adopté une série de sanctions contre Damas.

AFP - La Turquie a pris de nouvelles sanctions contre la Syrie, a annoncé mercredi le ministre turc du Commerce et des douanes, Hayati Yazici, cité par la chaîne de télévision privée NTV.

"Nous allons imposer une taxe de 30% aux marchandises venant de Syrie", a dit le ministre cité par NTV, évoquant une des nouvelles mesures prises à l'encontre du régime syrien avec lequel Ankara a coupé les ponts pour protester contre la répression des manifestations antigouvernementales.

L'agence Anatolie n'a quant à elle pas donné de chiffre précis sur la taxe qui serait appliquée à la Syrie, mais elle a cité le ministre pour qui le taux appliqué serait en accord avec les règles fixées par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"Eux (les Syriens) comme nous sommes membres de l'OMC. Nous ne dépasserons pas les normes prévues par l'OMC", a dit le ministre, selon Anatolie.

Après avoir suspendu un accord de libre-échange passé avec Ankara, la Syrie a commencé à imposer une taxe d'environ 30% sur certains produits turcs, a ajouté M. Yazici, selon l'agence.

Le ministère n'avait pu être joint pour commenter ces informations.

Le 30 novembre, la Turquie avait annoncé une série de sanctions contre la Syrie, parmi lesquelles l'interruption des transactions commerciales avec le gouvernement syrien et des échanges avec la Banque centrale syrienne, et le gel des avoirs du gouvernement syrien en Turquie.

Damas avait répliqué en suspendant un accord de libre-échange passé en 2004 après de longues négociations avec Ankara. La Syrie avait aussi augmenté ses tarifs douaniers avec la Turquie et ses prix pétroliers, et mis des entraves au transport routier entre les deux pays.

"La Syrie paiera cher ces sanctions", a déclaré M. Yazici.

Parmi les autres mesures annoncées par le ministre figure, selon NTV, l'interdiction par la Turquie d'autoriser l'entrée sur son territoire de véhicules vieux de plus de 20 ans et immatriculés en Syrie.

La Turquie envisage aussi des mesures pour contourner la Syrie dans ses échanges commerciaux avec les autres pays du Proche-Orient.

Le ministre de l'Economie Zafer Caglayan a ainsi annoncé mercredi que son pays prévoyait trois routes de substitution, deux par la mer par l'Egypte et le Liban, et une par voie terrestre par l'Irak.

"Nos plans A, B, C sont prêts", a-t-il dit.

"Il était très facile pour nous de contourner la Syrie mais nous ne voulions pas le faire. Nous voulions utiliser la Syrie comme voie de passage pour permettre à l'économie syrienne d'en tirer profit", a-t-il ajouté, précisant que son pays pouvait encore prendre des mesures plus sévères contre Damas, si nécessaire.

 

Première publication : 07/12/2011

  • DIPLOMATIE

    La Turquie annonce une série de sanctions contre la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Turquie s'inquiète à son tour des risques d'évolution vers une guerre civile

    En savoir plus

  • SYRIE

    Alain Juppé en visite en Turquie pour évoquer la crise syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)