Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

Moyen-orient

Ankara édicte de nouvelles sanctions contre Damas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2011

Pour protester contre la répression exercée par le régime d'Al-Assad sur ses opposants, la Turquie a décidé d'imposer une taxe de 30 % sur les marchandises venues de Syrie. Le 30 novembre, Ankara avait déjà adopté une série de sanctions contre Damas.

AFP - La Turquie a pris de nouvelles sanctions contre la Syrie, a annoncé mercredi le ministre turc du Commerce et des douanes, Hayati Yazici, cité par la chaîne de télévision privée NTV.

"Nous allons imposer une taxe de 30% aux marchandises venant de Syrie", a dit le ministre cité par NTV, évoquant une des nouvelles mesures prises à l'encontre du régime syrien avec lequel Ankara a coupé les ponts pour protester contre la répression des manifestations antigouvernementales.

L'agence Anatolie n'a quant à elle pas donné de chiffre précis sur la taxe qui serait appliquée à la Syrie, mais elle a cité le ministre pour qui le taux appliqué serait en accord avec les règles fixées par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"Eux (les Syriens) comme nous sommes membres de l'OMC. Nous ne dépasserons pas les normes prévues par l'OMC", a dit le ministre, selon Anatolie.

Après avoir suspendu un accord de libre-échange passé avec Ankara, la Syrie a commencé à imposer une taxe d'environ 30% sur certains produits turcs, a ajouté M. Yazici, selon l'agence.

Le ministère n'avait pu être joint pour commenter ces informations.

Le 30 novembre, la Turquie avait annoncé une série de sanctions contre la Syrie, parmi lesquelles l'interruption des transactions commerciales avec le gouvernement syrien et des échanges avec la Banque centrale syrienne, et le gel des avoirs du gouvernement syrien en Turquie.

Damas avait répliqué en suspendant un accord de libre-échange passé en 2004 après de longues négociations avec Ankara. La Syrie avait aussi augmenté ses tarifs douaniers avec la Turquie et ses prix pétroliers, et mis des entraves au transport routier entre les deux pays.

"La Syrie paiera cher ces sanctions", a déclaré M. Yazici.

Parmi les autres mesures annoncées par le ministre figure, selon NTV, l'interdiction par la Turquie d'autoriser l'entrée sur son territoire de véhicules vieux de plus de 20 ans et immatriculés en Syrie.

La Turquie envisage aussi des mesures pour contourner la Syrie dans ses échanges commerciaux avec les autres pays du Proche-Orient.

Le ministre de l'Economie Zafer Caglayan a ainsi annoncé mercredi que son pays prévoyait trois routes de substitution, deux par la mer par l'Egypte et le Liban, et une par voie terrestre par l'Irak.

"Nos plans A, B, C sont prêts", a-t-il dit.

"Il était très facile pour nous de contourner la Syrie mais nous ne voulions pas le faire. Nous voulions utiliser la Syrie comme voie de passage pour permettre à l'économie syrienne d'en tirer profit", a-t-il ajouté, précisant que son pays pouvait encore prendre des mesures plus sévères contre Damas, si nécessaire.

 

Première publication : 07/12/2011

  • DIPLOMATIE

    La Turquie annonce une série de sanctions contre la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Turquie s'inquiète à son tour des risques d'évolution vers une guerre civile

    En savoir plus

  • SYRIE

    Alain Juppé en visite en Turquie pour évoquer la crise syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)