Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Une enquête préliminaire vise le financement de la campagne 2007 de Sarkozy

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

EUROPE

Les chefs d'État européens s'orientent vers un nouveau "pacte budgétaire"

Vidéo par Maeva BAMBUCK

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/12/2011

Un projet de conclusions du sommet européen prévoit un contrôle plus strict des budgets nationaux assorti de sanctions automatiques, ainsi que l'entrée en vigueur en juillet 2012 d'un mécanisme européen de stabilité de l'euro (MES).

REUTERS - Les dirigeants de l’UE sont déterminés à avancer vers un nouveau « pacte budgétaire » et à renforcer les capacités d’intervention du futur mécanisme de soutien à l’euro, selon un projet de conclusions du sommet européen que s’est procuré Reuters.

Les chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-sept se disent par ailleurs déterminés à préserver l’intégralité de l’Union européenne ainsi que la cohérence entre la zone euro et les pays qui n’utilisent pas la monnaie unique.

« Nous nous sommes entendus pour avancer vers une union économique plus forte. Ceci implique d’agir dans deux directions : un nouveau « pacte budgétaire » et un renforcement de la coordination des politiques économiques ; le développement de nos outils de stabilisation pour faire face aux défis à court terme », est-il indiqué dans le document de 12 pages.

Selon le texte, le contrôle des budgets nationaux deviendrait plus strict, les sanctions seraient automatiques sauf à être rejetées par une majorité qualifiée d’Etats et la possibilité d’aller à terme vers des émissions de dette communes au sein de la zone euro doit être étudiée.

Sur le mécanisme européen de stabilité (MES), le document indique que son entrée en vigueur doit intervenir en juillet 2012. Son plafond restera celui initialement prévu de 500 milliards d’euros mais le Fonds européen de stabilité financière (FESF) demeurerait actif jusqu’en 2013.

Le MES aurait par ailleurs la capacité de recapitaliser directement les banques et pourrait se voir octroyer une licence bancaire, ce qui lui donnerait accès aux fonds illimités de la Banque centrale européenne.


 

Première publication : 08/12/2011

  • ZONE EURO

    Sommet de Bruxelles : nouveau point d'orgue de la crise des dettes souveraines

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Nicolas Sarkozy dramatise les enjeux du sommet de l'Union européenne

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La BCE baisse légèrement son taux directeur avant le sommet de Bruxelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)