Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : un sursaut possible ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy fait son retour en politique... sur Facebook

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

  • Ebola : l'infirmière française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

Afrique

Aqmi revendiquerait les enlèvements d'otages au Mali

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/12/2011

Selon un texte non authentifié, reçu jeudi à Rabat, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) revendique les enlèvements de deux Français et de trois Européens au Mali le mois dernier. L'organisation indique également que leurs revendications suivront.

AFP - Un communiqué signé d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) mais non authentifié a revendiqué jeudi les enlèvements fin novembre au Mali de deux Français et de trois Européens.

Ce communiqué en arabe est parvenu au bureau de l'AFP à Rabat sous forme d'un courrier électronique, un mode de revendication de rapts inusité pour l'organisation clandestine active au Sahel et liée à la mouvance d'Al Qaïda.

"Nous revendiquons l'enlèvement le 24 novembre des deux français, travaillant pour les services de renseignement de la France, Philippe Verdon et Serge Lazarevic, ainsi que celui de trois Européens, le lendemain à Tombouctou", indique le texte.

"Nous ferons savoir prochainement nos revendications à la France et au Mali", ajoute ce commuiqué.

Mardi, des sources sécuritaires à Bamako ont indiqué que l'Aqmi était responsable de l'enlèvement des deux ressortissants français à Hombori, dans le nord-est du Mali.

Leur rapt a été suivi le lendemain par la mort d'un touriste allemand à Tombouctou (nord), tué alors qu'il résistait à son enlèvement par des hommes armés qui ont kidnappé trois autre Européens qui se trouvaient avec lui.

Ces sources ont notamment affirmé que des combattants d'Aqmi venus de camps du Front Polisario situés dans l'ouest algérien et deux Maliens sont impliqués dans les enlèvements.

Le Polisario est un mouvement armé soutenu par l'Algérie qui revendique l'autodétermination pour le Sahara occidental, une région annexée par le Maroc en 1975.

Selon le texte reçu jeudi à Rabat, la prise en otages de deux Français constitue "une réponse aux agressions répétées de la France contre les musulmans des pays du Sahel".

"Le Mali", ajoute le communiqué, "a été choisi exprès en raison de l'implication du régime d'Amadou Touré dans une guerre contre les Moujahidine, en réponse aux pressions exercées sur lui par la France et les Etats-unis".

Philippe Verdon et Serge Lazarevic, présentés dans un premier temps comme des géologues travaillant pour une entreprise malienne, ont été enlevés à leur hôtel le 24 novembre par des hommes armés, puis emmenés vers une destination inconnue.
 

Première publication : 08/12/2011

  • MALI

    Soldats maliens et français s'activent pour retrouver les deux Français enlevés

    En savoir plus

  • MALI

    Trois Européens enlevés et un quatrième tué à Tombouctou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)