Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen et Emmanuel Macron ou le bras de fer de la communication politique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marcus Miller sur la scène du festival de jazz de St Louis

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine le Pen et Emmanuel Macron face aux salariés de Whirlpool

En savoir plus

FOCUS

Tchétchénie : des homosexuels persécutés se confient

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : deux France en duel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

Asie - pacifique

Attentat meurtrier devant une mosquée à Qazi Abad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2011

Un kamikaze s’est fait exploser à la sortie de la grande prière du vendredi dans une mosquée de l’est de l’Afghanistan, tuant au moins quatre membres des forces de sécurité et deux civils. L'attaque a été revendiquée par les Taliban.

AFP - Au moins six personnes, dont le chef de la police locale, un officier du renseignement et deux policiers, ont été tuées vendredi par la bombe qu'un kamikaze taliban a fait exploser à l'entrée d'une mosquée dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé un gouverneur.

L'attaque, qui visait l'officier de police, a été perpétrée quelques instants après la grande prière du vendredi à Qazi Abad, dans la province de la Kunar, où les insurgés talibans sont très actifs, a annoncé à l'AFP Fazullulah Wahidi, le gouverneur de la province.

"Le kamikaze a fait exploser sa bombe à l'entrée de la mosquée, tuant le chef de la police du district, deux policiers et un officier des services de renseignements, ainsi que deux civils", a précisé M. Wahidi.

Le porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid, a immédiatement revendiqué l'attaque dans un texto reçu par l'AFP, assurant que "la cible était le chef de la police du district".

Cette nouvelle attaque intervient trois jours après deux attentats quasi-simultanés qui ont tué au total 59 personnes à Kaboul et à Mazar-i-Sharif, dans le nord. Le kamikaze à Kaboul et un vélo piégé à Mazar visaient la communauté chiite durant des procession de l'Achoura, l'une des fêtes les plus importantes de cette branche de l'islam, minoritaire en Afghanistan.

Les talibans, issus de la majorité sunnite et qui considèrent les chiites comme des "hérétiques", avaient immédiatement nié être impliqués dans ces deux attentats, assurant qu'ils considéraient comme "contraire à l'islam" de s'en prendre à une minorité religieuse.

Première publication : 09/12/2011

  • AFGHANISTAN

    Le président Karzaï impute l'attentat anti-chiites à des extrémistes pakistanais

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Une bombe tue une vingtaine de personnes dans la province du Helmand

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Kaboul et Mazar-i-Sharif visées par deux attentats meurtriers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)