Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : À Rafah les habitants sont pris au piège

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Economie

Christian Noyer n'estime pas nécessaire une intervention "plus massive" de la BCE

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2011

Le gouverneur de la Banque de France s’est voulu rassurant vendredi en annonçant qu’il n’y aurait "pas besoin" d’une intervention plus massive de la Banque centrale européenne pour prêter de l’argent aux pays les plus endettés de la zone Euro.

AFP - La situation de la zone euro ne justifie pas une intervention plus massive de la Banque centrale européenne (BCE) pour racheter de la dette des Etats, a estimé vendredi le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, dans un entretien à LCI.

"Il n'y a pas besoin de quelque chose de plus massif", a déclaré M. Noyer, en rappelant les mesures supplémentaires prises par la BCE jeudi pour alimenter les banques en liquidités, qui doivent notamment leur permettre, selon lui, d'acheter de la dette des Etats européens.

Le président de la BCE, Mario Draghi, avait déjà exclu jeudi la possibilité d'intervenir davantage sur le marché de la dette publique comme le réclament certains Etats, notamment la France, soulignant une nouvelle fois que les achats d'obligations publiques qu'effectue déjà la BCE étaient "limités" et "temporaires".

M. Noyer a regretté "une confusion totale sur ce sujet". "On a l'air de dire que, dans d'autres pays, la banque centrale est le prêteur en dernier ressort des Etats et prête aux Etats", a-t-il observé.

Mais "dans tous les pays, les banques centrales ne sont prêteurs en dernier ressort que des systèmes bancaires", a-t-il corrigé.

En visant le système bancaire, la BCE a pris jeudi, selon lui, "des mesures très spectaculaires de renforcement de la liquidité des banques" afin de leur "permettre de faire leur travail, continuer faire du crédit à l'économie et, en tant que de besoin, acheter de la dette des Etats souverains".

La BCE, qui servait déjà sans limite les banques pour des durées allant jusqu'à un an, a annoncé qu'elle mènerait une opération à trois ans, du jamais vu.
 

Première publication : 09/12/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Les banques centrales agissent de concert, les Bourses applaudissent

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La BCE, banque de discorde du couple franco-allemand

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La BCE va contribuer au refinancement des banques de la zone euro

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)