Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Sports

Le Clasico Real Madrid-Barcelone en chiffres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2011

Samedi soir, le Real Madrid accueille le FC Barcelone au stade Bernabeu pour le premier Clasico de la saison. Si les deux clubs nourrissent une rivalité centenaire sur le terrain, ils se livrent aussi une guerre des chiffres impitoyable.

AFP - Le clasico, c'est Messi contre Ronaldo, "Pep" (Guardiola) contre "Mou" (Mourinho), les "Galactiques" contre la tradition de jeu catalane, mais c'est aussi une guerre de chiffres: ceux de la dette, en particulier, toujours élevée dans les deux clubs, mais que Real et Barça se sont efforcés cette année de réduire pour assainir leurs finances.


BUDGETS - Dans ce domaine, il y a plus ou moins match nul entre Madrid et Barcelone. Le club Merengue annonce pour 2011/2012 un budget de l'ordre de 490 millions d'euros, là où les Blaugrana tablent eux sur 461 millions d'euros.

SALAIRES - A ce petit jeu, ce sont les Blaugrana qui l'emportent. Les Barcelonais, en dépit d'une dette pourtant considérable, paient en moyenne un peu plus largement leurs joueurs que les Madrilènes: 163 millions d'euros versés aux Catalans contre 130 aux Galactiques pour la saison 2011-2012. S'agissant de LA star de chacun, Messi et Ronaldo, le Portugais devance l'Argentin en terme de salaire net: 12 millions d'euros annuels contre 10,5 millions, mais la Pulga se rattrape sur les contrats publicitaires.

DETTES - Machines à rêve sur le terrain, les deux clubs sont plutôt des cancres dans leurs comptes. Car les deux entités accusent des dettes importantes, le Barça étant toutefois nettement plus dans le rouge (364 millions d'euros de dettes en juillet 2011) que son opposant madrilène (170 millions d'euros fin juin). Souvent critiqués à l'étranger pour cette gestion de "flambeurs", les autres clubs y voyant une forme de concurrence déloyale, les deux formations ont fait des efforts importants pour réduire ces "trous d'air" financiers: réduction de 75 millions d'euros pour le Real, de 80 pour le Barça, qui bénit son nouveau contrat maillot avec la Fondation du Qatar (30 millions par an entre 2011 et 2016).

DROITS DE RETRANSMISSION - Renégociés récemment avec Mediapro, l'entreprise gestionnaire des droits télé de la Liga, ils représentent un véritable pactole pour les deux clubs. 140 millions d'euros (soit 34% des 900 millions d'euros que rapporte la Liga jusqu'en 2014) sont ainsi versés tous les ans au Real et au Barça. Une manne colossale comparée à ce que touchent de "petits" clubs comme Gijon ou Levante: environ 12 millions d'euros par an. Ce "championnat à deux vitesses" avait provoqué en début de saison une fronde d'une dizaine de clubs, demandant une répartition plus équitable des droits télé, en vain.

PRODUITS DERIVES - A nouveau match nul dans ce domaine. La vente de maillots et d'autres produits rapporte aux Blancs environ 153 millions d'euros, contre 149 pour les Blaugrana.

AUDIENCES
- Le clasico de samedi aura un défi de taille à relever: il devra battre une audience de plus de 14 millions d'Espagnols enregistrée pour la demi-finale retour de la Ligue des champions du 3 mai, où Barça et Real s'étaient séparés sur le score de 1-1. Cette rencontre, avec 66,9% de parts de marché, est le deuxième match le plus regardé de toute l'histoire de la télévision espagnole, après la demi-finale de Coupe du monde remportée par la Roja contre l'Allemagne, en juillet 2010.
 

Première publication : 09/12/2011

  • LIGA

    Levante, un club avec un petit budget mais de gros résultats

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Accord trouvé, les joueurs espagnols suspendent leur mouvement de grève

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Barça décroche son premier titre de la saison face à son rival madrilène

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)