Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

Afrique

Coup d'envoi des législatives ivoiriennes boycottées par le parti de Gbagbo

Vidéo par Maureen GRISOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/12/2011

Quelque 5,7 millions d'Ivoiriens sont appelés à élire leur Parlement lors d'un scrutin à un tour censé sortir le pays de la crise post-électorale de 2010-2011, mais boycotté par le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo.

AFP - Les opérations de vote pour les élections législatives ont débuté dimanche vers 07H00 (locales et GMT) en Côte d'Ivoire mais sont boycottées par le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, écroué à la Cour pénale internationale (CPI), a constaté un journaliste de l'AFP.



Environ 5,7 millions d'inscrits sont appelés aux urnes pour ce vote à un tour, qui doit permettre au pays de sortir définitivement d'une grave crise postélectorale ayant fait 3.000 morts entre décembre 2010 et avril 2011. Les bureaux de vote doivent fermer à 17H00.

Dans le bureau de vote installé à l'école primaire de la Cité Pailler, dans le quartier d'Adjamé à Abidjan, une dizaine d'électeurs seulement attendaient.

"Je suis venu accomplir mon devoir citoyen", indique Sangaré Sanissi, un homme d'une quarantaine d'années. "Tu ne peux pas rester à la maison et dire que tu supportes un candidat sans le prouver".

"C'est aussi pour tourner une page noire de notre pays, on est trop fatigués, il faut aller de l'avant", a-t-il ajouté.

Lors du deuxième tour de la présidentielle contestée de novembre 2010, plusieurs dizaines de personnes attendaient dès l'ouverture de ce même bureau de vote.

Dans un autre quartier d'Abidjan, à Koumassi, une très faible affluence a également été constatée.

La coalition soutenant le président Alassane Ouattara est assurée d'emporter la majorité des 255 sièges de la nouvelle Assemblée, faute d'adversaires de poids.

Le taux de participation et la sécurisation du vote constituent deux importants enjeux, après une polémique sur la présence pendant la campagne auprès de certains candidats de militaires armés, sans accord préalable de leur hiérarchie et en violation de toutes les règles de neutralité.

Première publication : 11/12/2011

  • ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

    Côte d'Ivoire : une campagne électorale dans la discrétion à défaut d'une réconciliation

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Trois morts dans une attaque à la roquette près d'Abidjan

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Promise par Ouattara, la "justice égale pour tous" peine à voir le jour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)