Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Afrique

Timide affluence aux législatives boycottées par le parti de Gbagbo

Vidéo par Maureen GRISOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/12/2011

Appelés à élire leur Parlement, les Ivoiriens se font pour l'heure discrets dans les bureaux de vote du pays. Aucun incident n'a été recensé sur le territoire, indique le porte-parole de la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci).

AFP - L'affluence aux élections législatives de Côte d'Ivoire était "encore timide" dimanche matin mais "aucun incident" n'a été signalé, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la mission de l'ONU dans le pays (Onuci), Hamadoun Touré.

"C'est calme, l'affluence est encore timide. Il n'y a pas d'incident porté à notre connaissance dans tout le pays", a-t-il déclaré, près de quatre heures après l'ouverture des opérations de vote à 07H00 (locales et GMT).



Quelque 7.000 éléments de l'Onuci épaulent 25.000 membres des forces de sécurité ivoiriennes pour garantir la sécurité lors de ce scrutin, censé permettre à la Côte d'Ivoire de tourner la page d'une décennie de troubles polico-militaire conclue par une meurtrière crise postélectorale.

La mission de l'ONU certifie le scrutin législatif, tout comme elle l'avait fait pour l'élection présidentielle contestée de 2010.

La coalition soutenant le président Alassane Ouattara est assurée d'emporter la majorité des 255 sièges de la nouvelle Assemblée, en raison du boycott du parti de l'ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo, écroué à la Cour pénale internationale (CPI).

Première publication : 11/12/2011

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Législatives ivoiriennes, le désert électoral en images

    En savoir plus

  • ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

    Côte d'Ivoire : une campagne électorale dans la discrétion à défaut d'une réconciliation

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Promise par Ouattara, la "justice égale pour tous" peine à voir le jour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)