Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Referendum catalan : Madrid ou Barcelone... qui peut remporter le bras de fer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Alstom bientôt sous pavillon allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le football américain défie Donald Trump genou à terre

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tchadiens bientôt privés de sol américain

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah dément toute implication dans l'attentat contre les Casques bleus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/12/2011

Après Damas, le Hezbollah libanais récuse à son tour les accusations de la France quant à son implication dans l'attaque d'un convoi de Casques bleus à Tyr, dans le Sud-Liban. Perpétré vendredi dernier, l'attentat avait blessé cinq soldats français.

Déclaration d'Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères

REUTERS - Le Hezbollah libanais a rejeté à son tour lundi les accusations de la France sur son implication dans l’attaque contre un convoi de casques bleus à Tyr, dans le sud du Liban, au cours duquel cinq soldats français ont été blessés.

Dans un communiqué, le mouvement chiite libanais exige d’Alain Juppé qu’il « rectifie ses propos et (qu)’il prenne garde à la gravité de telles accusations qui constituent une grande injustice et que nous rejetons totalement ».

Dimanche, le chef de la diplomatie français a déclaré que la France avait « de fortes raisons de penser » que cet attentat a été commandité par la Syrie et a également mis en cause le Hezbollah.

A Damas, le ministère syrien des Affaires étrangères a « démenti catégoriquement toute implication syrienne dans cette action ».


 

 


 

Première publication : 12/12/2011

  • FRANCE

    Damas nie être impliqué dans l'attentat contre les soldats français au Liban

    En savoir plus

  • FRANCE

    La France hausse le ton à l'égard du régime syrien

    En savoir plus

  • SYRIE

    Alain Juppé appelle à un renforcement des sanctions contre Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)