Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Moyen-orient

Le Hezbollah dément toute implication dans l'attentat contre les Casques bleus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/12/2011

Après Damas, le Hezbollah libanais récuse à son tour les accusations de la France quant à son implication dans l'attaque d'un convoi de Casques bleus à Tyr, dans le Sud-Liban. Perpétré vendredi dernier, l'attentat avait blessé cinq soldats français.

Déclaration d'Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères

REUTERS - Le Hezbollah libanais a rejeté à son tour lundi les accusations de la France sur son implication dans l’attaque contre un convoi de casques bleus à Tyr, dans le sud du Liban, au cours duquel cinq soldats français ont été blessés.

Dans un communiqué, le mouvement chiite libanais exige d’Alain Juppé qu’il « rectifie ses propos et (qu)’il prenne garde à la gravité de telles accusations qui constituent une grande injustice et que nous rejetons totalement ».

Dimanche, le chef de la diplomatie français a déclaré que la France avait « de fortes raisons de penser » que cet attentat a été commandité par la Syrie et a également mis en cause le Hezbollah.

A Damas, le ministère syrien des Affaires étrangères a « démenti catégoriquement toute implication syrienne dans cette action ».


 

 


 

Première publication : 12/12/2011

  • FRANCE

    Damas nie être impliqué dans l'attentat contre les soldats français au Liban

    En savoir plus

  • FRANCE

    La France hausse le ton à l'égard du régime syrien

    En savoir plus

  • SYRIE

    Alain Juppé appelle à un renforcement des sanctions contre Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)