Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les États-Unis envisagent le gel de 700 millions de dollars d'aide au Pakistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/12/2011

Alors que le Pakistan, ulcéré par une bavure de l'Otan fin novembre, s'est retiré de la coopération internationale sur la sécurisation de l'Afghanistan, les États-Unis envisagent de forcer la main d'Islamabad en employant le levier financier.

REUTERS - Les Etats-Unis ont fait un pas de plus lundi soir vers le gel de 700 millions de dollars d’aide au Pakistan pour contraindre Islamabad à coopérer dans la lutte contre l’utilisation d’engins explosifs contre les troupes américaines et étrangères déployées en Afghanistan.

Cette mesure, prévue dans un projet de loi sur la défense qui devrait être adopté cette semaine, devrait peser sur les relations entres Washington et Islamabad, déjà tendues depuis l’opération américaine au Pakistan en mai qui s’est soldée par la mort d’Oussama ben Laden.

Les 700 millions de dollars ne représentent qu’une infime partie des 20 milliards de dollars d’aide économique et de l’assistance dans le domaine de la sécurité accordés par les Etats-Unis au Pakistan chaque année depuis 2001.

Un panel du Congrès américain s’est prononcé lundi soir en faveur du gel de cette aide pour accentuer la pression sur Islamabad alors que les engins explosifs continuent de faire des ravages dans les rangs des troupes étrangères déployées dans la région.

Les Etats-Unis « veulent des garanties sur la lutte du Pakistan contre les engins explosifs qui visent les forces de la coalition », a déclaré un élu républicain à la Chambre des répresentants, Howard McKeon, à la presse.

La plupart de ces engins explosifs sont fabriqués à partir de nitrate d’amonium qui fait l’objet d’un système de contrebande le long de la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan.

Selon un rapport publié par le service de recherche du Congrès en octobre, plus de 300.000 de tonnes métriques de nitrate d’amonium sont produites chaque année depuis 2004 dans les usines pakistanaises.

Les Etats-Unis pressent depuis plusieurs années le Pakistan d’imposer une régulation plus stricte dans sa distribution de nitrate d’amonium à l’Afghanistan.

Si le gel de l’aide était adopté en l’état cette semaine, le Pakistan pourrait durcir son attitude à l’égard de Washington, estiment les observateurs.

“Je pense que le Pakistan va considérer le gel comme un signal indiquant qu’il n’est pas seulement question de l’aide”, estime l’ancien général et spécialiste de la sécurité, Talat Masood. “L’attitude des Etats-Unis et les relations entre les deux pays pourraient être affectées par ces mesures parce que (Washington) sait que le Pakistan ne sera pas en mesure de contrôler le trafic” de nitrate d’amonium.

 

Première publication : 13/12/2011

  • PAKISTAN

    Après la bavure meurtrière de l'Otan, Islamabad exprime sa "fureur"

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Bavure de l'Otan dans le nord-ouest, Islamabad ferme le "Khyber pass"

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des Taliban pakistanais entament des négociations de paix avec Islamabad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)