Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Afrique

Paris débloque 230 millions d'euros d'avoirs libyens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/12/2011

En visite à Tripoli, le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a annoncé que la France comptait débloquer 230 millions d'euros d'avoirs libyens gelés pendant la guerre. Une manne qui devrait aider la Libye à se reconstruire.

REUTERS - Paris débloquera dans les prochains jours pour les nouvelles autorités de Tripoli 230 millions d’euros d’avoirs libyens gelés pendant la guerre, a annoncé mercredi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, en visite dans la capitale libyenne.

« Nous sommes sûrs que ces fonds gelés appartiennent au peuple libyen. La France libérera 230 millions d’euros ces prochains jours et nous allons travailler avec nos partenaires du Conseil de sécurité pour débloquer le reste des avoirs libyens”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Le chef de la diplomatie française venait de rencontrer le Premier ministre libyen Abdel Rahim al Kib, qui a remercié la France pour son aide lors des combats qui ont abouti à la chute de Mouammar Kadhafi.

A propos des contrats passés entre la France et la Libye de Kadhafi, Alain Juppé a déclaré: “Nous avons maintenant un partenaire, le gouvernement légitime de Libye. Nous allons étudier la possibilité de poursuivre ces accords ou de les adapter.”

Plus de trois mois après la chute de Kadhafi, seule une petite partie des fonds libyens gelés à l’étranger, estimés au total à plus de 150 milliards de dollars, ont été débloqués pour permettre la reconstruction du pays et la relance des services publics.

Le gel de ces fonds s’inscrivait dans le cadre des pressions internationales exercées sur Kadhafi pour qu’il renonce à frapper la population civile durant le soulèvement qui a mis fin à 42 ans de règne sans partage du “guide”.

A la fin novembre, seulement 18 des 150 milliards de dollars d’avoirs gelés avaient été débloqués à titre exceptionnel par le comité des sanctions du Conseil de sécurité de l’Onu. Et encore, selon des diplomates, les nouvelles autorités libyennes n’en ont effectivement reçu pour l’heure que 3 milliards.

La semaine dernière, plusieurs responsables libyens ont écrit aux Nations unies pour demander le déblocage total des fonds, dont le gouvernement intérimaire a un besoin urgent pour payer les salaires des fonctionnaires et reconstruire les institutions de l’Etat.

Saddeq Omar Elkaber, gouverneur de la Banque centrale de Libye, a signé cette lettre avec le président du Conseil national de transition (CNT) Moustapha Abdeljalil, le Premier ministre Abdel Rahim al Kib et le ministre des Finances, Hassan Ziglam.

 

Première publication : 14/12/2011

  • LIBYE

    L'ONU lève en partie le gel des avoirs libyens et prévoit l'envoi d'une mission

    En savoir plus

  • LIBYE

    Paris autorisé à débloquer 1,5 milliard d'euros d'avoirs libyens

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le CNT demande le déblocage de 5 milliards de dollars d'avoirs gelés à l'étranger

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)