Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Afrique

Paris débloque 230 millions d'euros d'avoirs libyens

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/12/2011

En visite à Tripoli, le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a annoncé que la France comptait débloquer 230 millions d'euros d'avoirs libyens gelés pendant la guerre. Une manne qui devrait aider la Libye à se reconstruire.

REUTERS - Paris débloquera dans les prochains jours pour les nouvelles autorités de Tripoli 230 millions d’euros d’avoirs libyens gelés pendant la guerre, a annoncé mercredi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, en visite dans la capitale libyenne.

« Nous sommes sûrs que ces fonds gelés appartiennent au peuple libyen. La France libérera 230 millions d’euros ces prochains jours et nous allons travailler avec nos partenaires du Conseil de sécurité pour débloquer le reste des avoirs libyens”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Le chef de la diplomatie française venait de rencontrer le Premier ministre libyen Abdel Rahim al Kib, qui a remercié la France pour son aide lors des combats qui ont abouti à la chute de Mouammar Kadhafi.

A propos des contrats passés entre la France et la Libye de Kadhafi, Alain Juppé a déclaré: “Nous avons maintenant un partenaire, le gouvernement légitime de Libye. Nous allons étudier la possibilité de poursuivre ces accords ou de les adapter.”

Plus de trois mois après la chute de Kadhafi, seule une petite partie des fonds libyens gelés à l’étranger, estimés au total à plus de 150 milliards de dollars, ont été débloqués pour permettre la reconstruction du pays et la relance des services publics.

Le gel de ces fonds s’inscrivait dans le cadre des pressions internationales exercées sur Kadhafi pour qu’il renonce à frapper la population civile durant le soulèvement qui a mis fin à 42 ans de règne sans partage du “guide”.

A la fin novembre, seulement 18 des 150 milliards de dollars d’avoirs gelés avaient été débloqués à titre exceptionnel par le comité des sanctions du Conseil de sécurité de l’Onu. Et encore, selon des diplomates, les nouvelles autorités libyennes n’en ont effectivement reçu pour l’heure que 3 milliards.

La semaine dernière, plusieurs responsables libyens ont écrit aux Nations unies pour demander le déblocage total des fonds, dont le gouvernement intérimaire a un besoin urgent pour payer les salaires des fonctionnaires et reconstruire les institutions de l’Etat.

Saddeq Omar Elkaber, gouverneur de la Banque centrale de Libye, a signé cette lettre avec le président du Conseil national de transition (CNT) Moustapha Abdeljalil, le Premier ministre Abdel Rahim al Kib et le ministre des Finances, Hassan Ziglam.

 

Première publication : 14/12/2011

  • LIBYE

    L'ONU lève en partie le gel des avoirs libyens et prévoit l'envoi d'une mission

    En savoir plus

  • LIBYE

    Paris autorisé à débloquer 1,5 milliard d'euros d'avoirs libyens

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le CNT demande le déblocage de 5 milliards de dollars d'avoirs gelés à l'étranger

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)