Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 15/12/2011

Guerre des mots entre les islamistes somaliens et l’armée kényane

L’armée kényane et les rebelles islamistes se livrent une guerre des mots sur la toile. Les internautes russes commentent la candidature de Mikhaïl Prokhorov pour la présidentielle de 2012. Et un blog présente les indignés les plus mignons du mouvement Occupy Wall Street.

Guerre des mots entre les islamistes somaliens et l’armée kényane

« La vie a mieux à offrir que de lapider une fille innocente. » Voici l’un des messages adressés sur Twitter par le major Emmanuel Chirchir, porte-parole de l’armée kenyane, aux Shebabs somaliens. Un tweet qui fait référence à un rapport d’Amnesty International selon lequel une jeune fille de 13 ans, victime de viol, a été exécutée en 2008 par la milice islamiste qui l’avait condamnée pour adultère.

Il s’agit d’un exemple de la guerre des mots qui oppose les militaires kenyans et les islamistes somaliens sur la toile depuis que ces derniers ont créé un compte sur Twitter la semaine dernière. Le Kenya a en effet lancé, il y a deux mois, une offensive dans le sud de la Somalie contre les Shebabs qui sont accusés d’y avoir enlevé plusieurs Occidentaux au cours des derniers mois.

Un conflit qui se déroule donc aussi en partie sur Internet. Les militants islamistes font en effet état de victoires militaires contre les forces de l’Union africaine déployées dans le pays. Ils ont ainsi mis en ligne ces photos des pièces d’identité de soldats burundais tués lors d’affrontements à Mogadiscio.

Des informations qui semblent souvent exagérées. Samedi, un tweet accusait ainsi l’armée kenyane d’avoir bombardé un centre de la Croix-Rouge, faisant de nombreux morts. Bilan démenti par l’ONG qui a affirmé qu’il n’y avait eu aucune victime car le centre était vide à ce moment-là.

Avec ces tweets rédigés en anglais, les Shebabs étendent donc leur propagande déployée sur Internet. Ce groupe a en effet publié ces dernières années de nombreuses vidéos comme celle-ci dont l’objectif est notamment de recruter des militants dans les pays occidentaux.


Candidature de Mikhaïl Prokhorov à la présidentielle russe

L’homme d’affaires russe, Mikhaïl Prokhorov, a annoncé lundi via Twitter qu’il se présenterait à l’élection présidentielle prévue pour mars 2012 dans le pays. Une annonce qui intervient alors que la mobilisation sans précédent d’une partie de la population se poursuit en Russie depuis plus d’une semaine pour contester la victoire aux législatives de Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine.

Cette candidature est en tout cas loin d’être passée inaperçue et a suscité de multiples commentaires sur les réseaux sociaux. De nombreux utilisateurs estiment ainsi que Prokhorov fait preuve de courage en défiant l’homme fort du pays, Vladimir Poutine, et qu’il pourrait être un adversaire à la mesure de l’actuel Premier ministre. Un enthousiasme qui n’est cependant pas partagé par tous, à l’image de ces internautes qui s’interrogent sur les réelles motivations du milliardaire russe et qui se demandent si cette soudaine candidature ne ferait pas partie d’un plan élaboré par le Kremlin pour calmer la contestation dans les rues du pays.

Des craintes jugées légitimes par l’observateur politique Georgy Bovt qui rappelle dans cet article publié en ligne que depuis plus de 10 ans, aucun candidat indépendant n’a pu prendre part au scrutin présidentiel dans le pays sans l’approbation plus ou moins directe des autorités.

En attendant la colère continue de gronder en Russie à en croire les images des rassemblements massifs de ces derniers jours qui continuent de circuler sur les sites de partage. Des vidéos qui pour certaines, comme celle-ci filmée à St-Pétersbourg, témoignent des descentes musclées des forces de l’ordre dans les manifestations pour procéder à des arrestations d’opposants.

Une situation à laquelle le Président, Dmitri Medvedev, a réagi en début de semaine sur sa page Facebook en annonçant l’ouverture prochaine d’une enquête sur les accusations de fraudes lors des législatives. Des propos qui n’ont semble-t-il pas rassuré les internautes qui ont inondé le compte de Medvedev de milliers de messages fustigeant la répression exercée par les autorités depuis le début du mouvement contestataire.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« # Stop cyberbullying » ou « mettons un terme au harcèlement en ligne » en français est actuellement un des sujets les plus populaires sur les réseaux sociaux. Un succès en partie dû à la chanteuse américaine et idole des adolescents, Miley Cyrus, qui a récemment pris la défense en ligne d’une de ses amies victime de commentaires désobligeants de la part d’une utilisatrice de Twitter. Un phénomène en plein essor sur la toile auquel la jeune star souhaite s’attaquer en appelant l’ensemble des internautes à se mobiliser contre le cyberharcèlement. Un appel largement entendu sur le web à en croire les nombreux messages soutenant l’initiative.


Les indignés les plus mignons des États-Unis

Un chien qui souhaite placer ses os à ronger dans une caisse d'épargne solidaire, un chat qui reprend le slogan des indignés du mouvement « Occupy Wall Street », et un bébé en colère contre la finance mondiale. La révolution a beau être une affaire très sérieuse, les indignés américains n'ont pas perdu leur sens de l'humour pour autant. A travers ces photos envoyées par les internautes, ce blog décalé fait la part belle aux manifestants les plus mignons du mouvement des indignés qui se poursuit actuellement aux quatre coins des États-Unis.


Vidéo du jour

Hô-Chi-Minh-Ville, la plus grande métropole du Viêtman avec ses 8 millions d’habitants, est en mouvement perpétuel et la circulation des véhicules y est incessante. Un balai de voitures, de camions, de bateaux et de deux roues impressionnant qu’a immortalisé le photographe britannique Rob Whitworth dans cette vidéo réalisée en utilisant la technique du time-lapse. Un travail particulièrement esthétique à découvrir sur les sites de partage.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/07/2014 Réseaux sociaux

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

Au sommaire de cette édition : le conflit à Gaza entre le Hamas et l’armée israélienne se déroule aussi en ligne ; aux Etats-Unis, la pratique du « coal rolling » prend de...

En savoir plus

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus