Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

FRANCE

L'ex-gestionnaire de fortune des Bettencourt mis en examen pour "abus de faiblesse"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/12/2011

L'affaire Bettencourt s’est de nouveau emballée avec la mise en examen, jeudi, de Patrice de Maistre, ancien gestionnaire de fortune de la richissime héritière de L'Oréal. Il est notamment soupçonné d'abus de faiblesse et de blanchiment d’argent.

REUTERS - L’ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a été mis en examen jeudi à Bordeaux dans l’enquête visant la fortune de l’héritière de L’Oreal, a annoncé le parquet de Bordeaux.

Il est mis en examen pour "abus de faiblesse", "complicité d’abus de confiance et d’escroquerie aggravés par état de vulnérabilité au préjudice de Liliane Bettencourt", et "blanchiment", a dit le procureur Claude Laplau.

Patrice de Maistre a été placé sous contrôle judiciaire avec notamment obligation de verser une caution dont le montant n’a pas été précisé.

Arrêté mercredi à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle en provenance du Gabon, il était arrivé à Bordeaux jeudi à la mi-journée par avion après une nuit passée dans la prison parisienne de la Santé pour être présenté au juge Jean-Michel Gentil dans le cadre d’une procédure de mandat d’amener.

La veille, le photographe François-Marie Banier et son ami Martin d’Orgeval avient été mis en examen dans la même enquête visant la fortune de la milliardaire, ce qui a marqué le début effectif des poursuites dans cette saga politico-judiciaire.

François-Marie Banier est poursuivi pour "abus de faiblesse, abus de confiance, escroquerie aggravés et blanchiment", son compagnon pour "abus de faiblesse, blanchiment, recel de ces délits", a précisé le parquet.

Après plus de quatre ans sans mise en cause, ces actes judiciaires marquent le vrai départ de la procédure.

La mise en examen de Patrice de Maistre démontre une accélération dans le volet plus politique de l’affaire.

Le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt de 2003 à 2010 entretenait des liens financiers avec Eric Woerth quand ce dernier était ministre du Budget, ainsi que trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 et de l’UMP.

Patrice de Maistre avait également embauché l’épouse de l’ancien ministre en 2007.

Le ministre a remis la Légion d’honneur au gestionnaire de fortune quelques mois après.

Par ailleurs, Patrice de Maistre est accusé par l’ex-comptable des Bettencourt d’avoir remis 150.000 euros en espèces sur la fortune de l’héritière à Eric Woerth en 2007 pour la campagne de Nicolas Sarkozy, des faits niés par les intéressés.
 

Première publication : 15/12/2011

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : Banier et d'Orgeval mis en examen, De Maistre interpellé

    En savoir plus

  • FRANCE

    La justice ordonne le placement sous tutelle de Liliane Bettencourt

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le procureur Courroye pourrait être mis en examen dans l'affaire Bettencourt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)