Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 000 experts du Sida et pas de président Macron

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

Moyen-orient

Nouvelle attaque d'extrémistes juifs contre une mosquée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2011

Une mosquée a été partiellement brûlée, ce jeudi, dans un village palestinien près de Ramallah. Il s'agit de la seconde attaque perpétrée en une semaine par des colons juifs ultranationalistes contre un lieu de culte musulman.

REUTERS - Des colons juifs ont allumé jeudi un incendie dans une mosquée de Bourka, un village près de Ramallah, en Cisjordanie, à la suite du démantèlement par l’armée israélienne de plusieurs structures provisoires dans l’implantation illégale de Mitzpe Yitzhar.

Les assaillants ont arrosé d’essence l’intérieur de la mosquée et mis le feu. L’intérieur de l’édifice a été gravement endommagé.

"Heureusement, l’attaque s’est produite avant la prière du matin et les villageois qui venaient à la mosquée ont pu éteindre les flammes", a dit Mahmoud al Habache, ministre palestinien des Affaires religieuses.

Des graffitis en hébreu ont été retrouvés sur les murs, notamment le mot "guerre" et le nom de l’avant-poste de Mitzpe Yitzhar.

Mercredi, des extrémistes juifs avaient incendié les murs extérieurs d’une mosquée désaffectée de Jérusalem et écrit "mort aux Arabes" sur la façade.

Dans un communiqué publié jeudi, le président israélien Shimon Peres a condamné ces attaques qui ne font selon lui que "jeter de l’huile sur le feu".

L’Autorité palestinienne a dénoncé des "crimes de haine" et demandé à la communauté internationale de tenir le gouvernement israélien pour responsable de ces actes de violence.

Mercredi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a pris des mesures pour prévenir les violences des colons juifs ultranationalistes.

Parmi ces mesures figurent le placement de suspects en détention administrative, le défèrement de certains suspects devant des tribunaux militaires plutôt que devant la justice civile et l’expulsion de Cisjordanie de colons soupçonnés d’avoir incité à la violence.

Les colons extrémistes cherchent à empêcher la fermeture par les autorités israéliennes des avant-postes qu’ils ont installés en toute illégalité en Cisjordanie occupée.

Des colons sont allés jusqu’à saccager lundi une base de Tsahal en Cisjordanie et lancé des pierres sur un officier et son adjoint.
 

Première publication : 15/12/2011

  • PROCHE-ORIENT

    L'Islande reconnaît officiellement l'État palestinien

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Tel-Aviv rouvre la rampe d'accès à l'esplanade des Mosquées

    En savoir plus

  • BANDE DESSINÉE

    "Chroniques de Jérusalem", onze mois dans la ville sainte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)