Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

SPORT

Samuel Eto'o écope de 15 matchs de suspension chez les Lions indomptables

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2011

La Fédération camerounaise de football a suspendu pour 15 matchs le capitaine de l'équipe nationale, Samuel Eto'o, qui avait appelé au boycottage d'une rencontre amicale contre l'Algérie en novembre dernier.

REUTERS - Le capitaine de football du Cameroun, Samuel Eto’o, a été suspendu pour quinze matches pour avoir incité ses coéquipiers à boycotter un match amical international en Algérie en novembre, a annoncé vendredi la Fédération camerounaise.

Le capitaine adjoint, Eyong Enoh Takang, a écopé pour sa part de deux matches de suspension, a indiqué la Fédération sur son site internet.

Les deux joueurs ont dix jours pour faire appel.
 

Première publication : 16/12/2011

  • LIGUE EUROPA

    Ça ressemble à la Ligue des champions, ça a le goût de la Ligue des champions, mais...

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Lyon et Marseille épargnés lors du tirage des huitièmes de finale

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Battu par l'Atletico Madrid, Rennes quitte la Ligue Europa bredouille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)