Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Bayrou en marche avec Emmanuel Macron

En savoir plus

FOCUS

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Chez nous", le populisme en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès du Novotel d'Abidjan : 10 personnes accusés d'assassinat et séquestration

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

SPORT

Samuel Eto'o écope de 15 matchs de suspension chez les Lions indomptables

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2011

La Fédération camerounaise de football a suspendu pour 15 matchs le capitaine de l'équipe nationale, Samuel Eto'o, qui avait appelé au boycottage d'une rencontre amicale contre l'Algérie en novembre dernier.

REUTERS - Le capitaine de football du Cameroun, Samuel Eto’o, a été suspendu pour quinze matches pour avoir incité ses coéquipiers à boycotter un match amical international en Algérie en novembre, a annoncé vendredi la Fédération camerounaise.

Le capitaine adjoint, Eyong Enoh Takang, a écopé pour sa part de deux matches de suspension, a indiqué la Fédération sur son site internet.

Les deux joueurs ont dix jours pour faire appel.
 

Première publication : 16/12/2011

  • LIGUE EUROPA

    Ça ressemble à la Ligue des champions, ça a le goût de la Ligue des champions, mais...

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Lyon et Marseille épargnés lors du tirage des huitièmes de finale

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Battu par l'Atletico Madrid, Rennes quitte la Ligue Europa bredouille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)