Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Afrique

La réélection de Kabila reconnue par les chefs d’État de la région

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/12/2011

Joseph Kabila a reçu le soutien de ses homologues ougandais, kényan, tanzanien, zambien et burundais qui l’ont "félicité" pour sa réélection à la tête de la République démocratique du Congo, malgré un scrutin entaché de fraudes électorales.

AFP - Les chefs d'Etat des pays de la région des Grands Lacs ont reconnu vendredi la réélection du président Joseph Kabila en RD Congo et ont appelé l'opposition congolaise à faire de même, dans une déclaration publiée à l'issue d'un sommet dans la capitale ougandaise Kampala.

Le centre Carter dénonce "des irrégularités graves"

Un communiqué du Centre Carter, publié samedi 10 décembre, indique que des "irrégularités graves" ont été relevées lors des scrutins présidentiel et législatifs du 28 novembre. Même si l’ONG de l’ancien président américain assure que ces éléments ne remettent pas en cause le fait que le président sortant, Joseph Kabila, soit arrivé en tête de la présidentielle, elle indique être incapable de déterminer la mesure dans laquelle les résultats "reflètent la volonté du peuple congolais". Des accusations qui viennent compléter celles émises auparavant par l’Union européenne.
 

"Le sommet (...) félicite le président de la RDC pour sa réélection et appelle ceux qui ne sont pas satisfaits du résultat de l'élection à l'accepter et à travailler à reconstruire le pays", indique la déclaration, signée notamment par l'Ouganda, le Kenya, la Tanzanie, la Zambie, le Burundi et la République centrafricaine.

Pour le président ougandais, Yoweri Museveni, les préoccupations des observateurs internationaux sur des allégations de fraudes au cours du scrutin ne sont pas fondées. "Il ne revient pas à ces observateurs (...) de diriger des pays", a-t-il déclaré à des journalistes à la fin du sommet.

La commission électorale en RD Congo a déclaré Joseph Kabila vainqueur du vote et toute personne non satisfaite du résultat doit le contester selon les règles de la constitution, a-t-il ajouté.

"Il existe au Congo un système pour faire appel si vous n'êtes pas content (...). Si les gens ne sont pas contents, ils doivent y avoir recours et arranger cette affaire", a-t-il dit.

Selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni), le président sortant Joseph Kabila a obtenu 48,95% des suffrages contre 32,33% à l'opposant Etienne Tshisekedi, qui a rejeté "en bloc" ce résultat et s'est autoproclamé "président élu" de la RDC. D'autres candidats ont demandé l'annulation du scrutin.

La proclamation définitive des résultats de la présidentielle du 28 novembre par la Cour suprême de Justice est prévue samedi.
 

Première publication : 16/12/2011

  • RD CONGO

    La Monusco aurait-elle sa part de responsabilité dans la mauvaise tenue du scrutin ?

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Le Centre Carter estime "pas crédible" la compilation des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Vives tensions post-électorales, l'ONU lance un appel au calme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)