Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

Afrique

La réélection de Kabila reconnue par les chefs d’État de la région

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/12/2011

Joseph Kabila a reçu le soutien de ses homologues ougandais, kényan, tanzanien, zambien et burundais qui l’ont "félicité" pour sa réélection à la tête de la République démocratique du Congo, malgré un scrutin entaché de fraudes électorales.

AFP - Les chefs d'Etat des pays de la région des Grands Lacs ont reconnu vendredi la réélection du président Joseph Kabila en RD Congo et ont appelé l'opposition congolaise à faire de même, dans une déclaration publiée à l'issue d'un sommet dans la capitale ougandaise Kampala.

Le centre Carter dénonce "des irrégularités graves"

Un communiqué du Centre Carter, publié samedi 10 décembre, indique que des "irrégularités graves" ont été relevées lors des scrutins présidentiel et législatifs du 28 novembre. Même si l’ONG de l’ancien président américain assure que ces éléments ne remettent pas en cause le fait que le président sortant, Joseph Kabila, soit arrivé en tête de la présidentielle, elle indique être incapable de déterminer la mesure dans laquelle les résultats "reflètent la volonté du peuple congolais". Des accusations qui viennent compléter celles émises auparavant par l’Union européenne.
 

"Le sommet (...) félicite le président de la RDC pour sa réélection et appelle ceux qui ne sont pas satisfaits du résultat de l'élection à l'accepter et à travailler à reconstruire le pays", indique la déclaration, signée notamment par l'Ouganda, le Kenya, la Tanzanie, la Zambie, le Burundi et la République centrafricaine.

Pour le président ougandais, Yoweri Museveni, les préoccupations des observateurs internationaux sur des allégations de fraudes au cours du scrutin ne sont pas fondées. "Il ne revient pas à ces observateurs (...) de diriger des pays", a-t-il déclaré à des journalistes à la fin du sommet.

La commission électorale en RD Congo a déclaré Joseph Kabila vainqueur du vote et toute personne non satisfaite du résultat doit le contester selon les règles de la constitution, a-t-il ajouté.

"Il existe au Congo un système pour faire appel si vous n'êtes pas content (...). Si les gens ne sont pas contents, ils doivent y avoir recours et arranger cette affaire", a-t-il dit.

Selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni), le président sortant Joseph Kabila a obtenu 48,95% des suffrages contre 32,33% à l'opposant Etienne Tshisekedi, qui a rejeté "en bloc" ce résultat et s'est autoproclamé "président élu" de la RDC. D'autres candidats ont demandé l'annulation du scrutin.

La proclamation définitive des résultats de la présidentielle du 28 novembre par la Cour suprême de Justice est prévue samedi.
 

Première publication : 16/12/2011

  • RD CONGO

    La Monusco aurait-elle sa part de responsabilité dans la mauvaise tenue du scrutin ?

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Le Centre Carter estime "pas crédible" la compilation des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Vives tensions post-électorales, l'ONU lance un appel au calme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)