Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Moyen-orient

Les sunnites d'Irakiya suspendent leur participation au Parlement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/12/2011

Samedi, alors que les troupes américaines se retiraient, Irakiya, bloc parlementaire sunnite à l'assemblée, a suspendu sa participation. Irakiya accuse le Premier ministre Nouri al-Maliki (photo) d'exercer le pouvoir en solo.

REUTERS - Le bloc parlementaire sunnite à l'assemblée irakienne a suspendu samedi sa participation en accusant le Premier ministre Nouri al Maliki, chiite, de concentrer les pouvoirs.

Ce retrait du bloc Irakiya, dirigé par l'ex-Premier ministre Iyad Allaoui, témoigne d'un retour des tensions politiques à l'approche du départ des soldats américains et fragilise
l'équilibre délicat entre chiites, sunnites et Kurdes au sein du gouvernement.

Dans un communiqué, Irakiya annonce "suspendre sa participation au parlement (...) jusqu'à nouvel ordre" et accuse Maliki de cherche à gagner du temps sur sa promesse de former un gouvernement en partenariat.

Plus spécifiquement, le groupe parlementaire accuse le Premier ministre de retarder la nomination de plusieurs responsables de haut rang, notamment les ministres de la Défense et de la Sécurité dont les postes sont vacants depuis un an en raison de désaccords politiques.

Irakiya a remporté le plus grand nombre de sièges lors des législatives de 2010, mais n'a pu réunir de majorité pour former un gouvernement.

Le groupe a donc rejoint en décembre la coalition dirigée par Maliki, obtenant de ce fait, entre autres, la présidence du parlement, la vice-présidence de l'Etat et plusieurs ministères.

Première publication : 17/12/2011

  • IRAK

    L'armée irakienne bientôt seule en piste sur ses terres

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L’Irak devra manœuvrer serré pour se reconstruire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)