Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Sommet "Tech For Good" : la "French Tech" a-t-elle le vent en poupe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Solo, a Star Wars story" : à l’origine du mythe

En savoir plus

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les marchés financiers inquiets pour l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Hecker : "Il faut faire plus sur la prévention de la radicalisation"

En savoir plus

FOCUS

Le divorce bientôt légal aux Philippines ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Mark Zuckerberg: "Opération contrition"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : trois "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

Asie - pacifique

Un typhon meurtrier balaie le sud des Philippines

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2011

La tempête tropicale Washi, qui balaie le sud des Philippines, est responsable de la mort de plus de 400 personnes. Près de 200 personnes sont portées disparues et 100 000 ont dû être déplacées.

AFP - La tempête tropicale Washi, qui balaie le sud des Philippines, a fait 440 morts et près de 200 disparus, a annoncé samedi la Croix-Rouge philippine.

L'île de Mindanao a été la région la plus durement touchée : 215 morts ont été dénombrés à Cagayan de Oro, l'un des principaux ports de l'île, et 144 autres dans la ville proche d'Iligan, a indiqué à l'AFP le secrétaire général de la Croix-Rouge philippine Gwen Pang.

D'autres régions de Mindanao ont été frappées, comme la province de Bukidnon province où 47 personnes ont péri, a ajouté le responsable de la Croix-Rouge.

"Une véritable tragédie"
Le tempête, qui s'accompagne de rafales de vent allant jusqu'à 75 km/h, a ensuite touché la petite île de Negros, où 35 personnes sont mortes noyées, ont indiqué à l'AFP les services de protection civile.

Environ 20.000 soldats ont été mobilisés pour les opérations de secours qui ont permis de sauver près de 2.000 personnes prises au piège des inondations, récupérées par les secours militaires en camion, bateau ou hélicoptère.

La chaîne de télévision GMA a diffusé des images dramatiques d'une famille s'échappant par une fenêtre de sa maison envahie par les flots et des secouristes en veste orange aidant des survivants à se mettre à l'abri.

Les cours d'eau ont subitement débordé en pleine nuit "alors que les gens dormaient profondément" et ont provoqué "la pire inondation de l'histoire de la ville", a déclaré à GMA Lawrence Cruz, maire d'Iligan (100.000 habitants).

"En dépit de l'alerte (sur l'approche de la tempête) il n'y a pas eu d'évacuation préventive", a relevé à Manille M. Benito Ramos, chef de l'organisme national pour la prévention des catastrophes.

L'agriculture devrait être durement touchée, a-t-il ajouté.

Le président philippin Benigno Aquino a ordonné la mise sur pied de 10 centres d'urgence pour accueillir les sinistrés à Mindanao.

Les Philippines sont touchées chaque année par une vingtaine de tempêtes tropicales ou typhons.

Deux violents typhons, Nesat et Nalgae, ont frappé l'archipel en septembre dernier, causant la mort d'une centaine de personnes.

En 2009, la tempête tropicale Ketsana, qui avait noyé une grande partie de Manille sous les eaux, avait fait 464 victimes.

Première publication : 17/12/2011

  • INTEMPÉRIES

    La partie nord de la France balayée par une tempête

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Les Philippines frappées par un second typhon

    En savoir plus

  • ASIE

    Une soixantaine de morts aux Philippines et en Chine après le passage du typhon Conson

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)