Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

  • Les Algériens de France : un vote courtisé

    En savoir plus

  • Finale de la Coupe du Roi : FC Barcelone-Real Madrid en direct

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le bilan ne cesse de s'alourdir après le passage de la tempête Washi

©

Vidéo par Pauline GODART

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/12/2011

Les inondations provoquées par la tempête tropicale Washi, qui a balayé la partie sud des Philippines, ont causé la mort d'au moins 650 habitants de l'archipel. Dimanche, plus de 800 personnes étaient toujours portées disparues.

REUTERS - Les opérations de secours se poursuivaient dimanche pour retrouver plus de 800 disparus après le passage du typhon Washi sur l'île de Mindanao, aux Philippines, qui a tué plus de 650 personnes, selon la Croix-Rouge philippine (PNRC).

Washi, accompagné de bourrasques de vent atteignant 90 km/h et de fortes pluies, est arrivé vendredi soir sur Mindanao.

Il a provoqué des inondations dans deux villes du sud de l'archipel, Iligan et Cagayan de Oro, ainsi que dans des dizaines de villages côtiers.

Selon l'Agence nationale des catastrophes naturelles, les habitants ont été alertés du passage du typhon trois jours avant son arrivée.

"Notre centre a reçu des centaines de demandes pour tenter de retrouver des personnes disparues", a déclaré Gwendolyn Pang, secrétaire général de la PNRC à des journalistes.

Des militaires ont été mobilisés pour retrouver les corps et construire des cercueils, a déclaré le général de brigade Roland Amarille, qui craint la propagation d'épidémies.

La plupart des victimes viennent d'une zone pauvre de l'île, coincée entre deux rivières. "Environ 70% des maisons de l'île ont été emportées dans la mer", a dit Amarille.

Les maisons ont été englouties par la mer en pleine nuit.

"Je ne peux pas expliquer comment de pareilles choses arrivent, des villages entiers ont été balayés vers la mer par des inondations subites", a déclaré Leopoldo Galon, porte-parole de l'armée.

"Je n'ai jamais rien vu de tel. Ca pourrait être pire que 'Ondoy'", poursuit-il, en référence à la tempête qui avait inondé la capitale Manille en 2009, faisant des centaines de morts.

Secourus en pleine mer

Le maire d'Iligan, Lawrence Cruz, a expliqué que de nombreux habitants avaient été surpris par la brusque montée des eaux, plus d'un mètre en moins d'une heure, les forçant à se réfugier sur les toits.

"La plupart des gens étaient déjà en train de dormir quand les eaux ont pénétré chez eux", rapporte-t-il. "Ce sont les pires inondations dans notre ville depuis des années",
ajoute-t-il.

Carmelita Pulosan, 42 ans, explique elle que sa famille et ses voisins ont survécu en se réfugiant sur le toit de leur maison, qui a dérivé durant des kilomètres en pleine mer. Ils
ont été finalement sauvés par un navire cargo.

L'île de Mindanao est riche en minerais, et produit également du blé et du riz. Elle ne se trouve normalement pas sur la route de la vingtaine de typhons qui frappent chaque année l'archipel philippin.

"Cela pose de nouveaux défis. (...) Nous devons informer les habitants de ce type de changement climatique", a déclaré Pang, de la Croix-Rouge. "L'équivalent d'un mois de précipitation est tombé en une seule journée", explique-t-il.

Les cyclones touchent généralement la région centrale de Visayas et le sud et l'est de Luzon, la principale île du nord.

Hillary Clinton a indiqué que les Etats-Unis, alliés des Philippines, se tenaient prêts à aider le pays.

Washi, qui se trouve à une cinquantaine de km à l'ouest de la ville de Puerto Princesa, dans le sud-ouest de l'archipel, devrait s'éloigner des Philippines dimanche.

Première publication : 18/12/2011

  • PHILIPPINES

    Un typhon meurtrier balaie le sud des Philippines

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    La partie nord de la France balayée par une tempête

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Les Philippines frappées par un second typhon

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)