Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang réalise un test de missile à courte portée

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2011

La Corée du Nord a procédé ce lundi à un essai de missile à courte portée. Bien qu'effectué le jour de l'annonce de la mort de Kim Jong-il, ce test ne serait toutefois pas lié à la disparition du dirigeant nord-coréen.

AFP - La Corée du Nord a réalisé lundi, jour de l'annonce de la mort de son dirigeant Kim Jong-Il, un essai de missile à courte portée au large de ses côtes orientales, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

La Corée du Nord et le nucléaire
"La Corée du Nord a procédé à un tir d'essai d'un missile à courte portée ce matin (lundi) (...). Il a été suivi de près par nos autorités militaires", a iandiqué à l'agence un responsable gouvernemental sud-coréen non-identifié.

L'essai de ce missile balistique d'une portée de 120 kilomètres n'est pas lié à la mort de Kim, selon cette source.

Le ministère de la Défense sud-coréen a refusé de confirmer.

La Corée du Sud a placé son armée en état d'alerte et renforcé la surveillance de sa frontière ultra-sécurisée avec la Corée du Nord après l'annonce lundi du décès du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il.

Séoul a également demandé à son allié américain, qui maintient 28.500 soldats sur son sol, d'accroître la surveillance par satellite et avion.

Les deux Corées restent techniquement en état de conflit armé depuis l'armistice précaire signé à l'issue de la guerre de Corée (1950-53).

Réactions après la mort de Kim Jong-Il
Les relations déjà exécrables entre les deux Corées se sont détériorées en mars 2010 lorsque Séoul a accusé le Nord d'avoir torpillé une corvette militaire, tuant 46 marins.

Pyongyang a toujours démenti être à l'origine de ce torpillage. Mais l'artillerie nord-coréenne bombardait quelques mois plus tard, en novembre, une île sud-coréenne proche de leur frontière maritime commune, faisant quatre morts, dont deux civils.

Une grande partie des troupes nord-coréennes --fortes d'1,1 million d'hommes-- est stationnée le long de la frontière démilitarisée, la DMZ.

Cette bande de terre de 2 km ultra-sécurisée s'étend de chaque côté de la ligne de démarcation, longue de 240 km. Elle consacre depuis 1953 la partition entre un Nord communiste et un Sud capitaliste.

L'armée sud-coréenne compte 650.000 hommes.

Première publication : 19/12/2011

  • CORÉE DU NORD

    Kim Jong-il, dernier dictateur stalinien de la planète

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Le président Kim Jong-il est mort

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Le leader nord-coréen Kim Jong-il prêt à imposer un moratoire sur le nucléaire

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)