Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Le PSG s'offre un succès de prestige face au Barça

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Moyen-orient

Le vice-président irakien visé par un mandat d'arrêt

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2011

Tarek al-Hachémi a été visé par un mandat d'arrêt lundi, conformément aux lois anti-terroristes. Selon le ministère de l'Intérieur, les gardes du corps du vice-président irakien auraient commis des attentats avec son soutien.

AFP - Un comité judiciaire irakien a émis lundi un mandat d'arrêt à l'encontre du vice-président Tarek al-Hachémi, conformément aux "lois anti-terroristes", ont indiqué des responsables de la Sécurité et de la Justice.

"Le comité constitué de cinq membres a émis un mandat d'arrêt à l'encontre de Tarek al-Hachémi conformément aux lois anti-terroristes", a déclaré à l'AFP un responsable des services de sécurité sous couvert de l'anonymat.

Un responsable du pouvoir judiciaire, s'exprimant lui aussi sous le couvert de l'anonymat, a confirmé l'émission du mandat d'arrêt.

Ce comité avait imposé lundi une interdiction de voyage à l'étranger au vice-président Hachémi.

L'annonce du mandat d'arrêt est survenu alors que la télévision publique Al-Iraqiya diffusait des images montrant selon le ministère de l'Intérieur des gardes du corps de M. Hachémi avouant qu'ils planifiaient et commettaient des attentats, et recevaient des fonds y un soutien du vice-président.

Au moins 13 des gardes du corps de M. Hachémi ont été arrêtés au cours des dernières semaines, mais on ignore combien sont toujours en détention.

Le dirigeant kurde irakien Massoud Barzani a appelé lundi les protagonistes politiques dans son pays à une réunion d'urgence pour éviter un "effondrement" de leur gouvernement d'union nationale, prévenant que "la situation s'achemine vers une crise profonde."

Le bureau de M. Hachémi s'est plaint de "harcèlement" lundi, évoquant plusieurs incidents dont le fait que sa maison est encerclée par les forces de sécurité depuis plusieurs semaines.

Ces événements surviennent alors qu'Iraqiya, second groupe parlementaire derrière l'Alliance nationale, coalition des partis religieux chiites dont fait partie le Premier ministre Nouri el-Maliki, a suspendu samedi sa participation au Parlement et violemment critiqué la façon dont le Premier ministre monopolise le pouvoir.

Dimanche, le chef du gouvernement a demandé au Parlement de retirer sa confiance au vice-Premier ministre Saleh Moutlak qui l'avait traité à la télévision de "dictateur pire que Saddam Hussein".

Les députés doivent se pencher sur la question le 3 janvier, selon un responsable du Parlement.

Première publication : 19/12/2011

  • IRAK

    Les derniers soldats américains ont quitté le territoire irakien

    En savoir plus

  • IRAK

    Les sunnites d'Irakiya suspendent leur participation au Parlement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)