Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Economie

Le constructeur suédois Saab coupe définitivement les moteurs

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2011

Le constructeur suédois de voitures haut de gamme, Saab, s'est déclaré lundi en faillite. La marque, vendue à la Swedish Automobile par General Motors en 2010, avait arrêtée sa production en avril. Saab n'a pu trouver de repreneur.

 AFP - Le constructeur automobile suédois Saab s'est déclaré en faillite lundi, a indiqué un tribunal local à l'AFP, conclusion de deux ans d'efforts pour sauver la marque.

"Ils étaient là ce matin (lundi) et ont déposé les documents demandant d'être déclaré en faillite", a expliqué un greffier, ajoutant que le tribunal de Vänersborg examinait actuellement la demande.

Un communiqué publié sur le site internet du tribunal précisait que 3 des principales compagnies du groupe Saab se sont déclarées en faillite: Saab Automobile Aktiebolag, Saab Automobile Tools AB et Saab Automobile Powertrain.

"Le tribunal a pour objectif de traiter la demande et nommer un liquidateur rapidement", est-il indiqué dans le communiqué.

Le charismatique directeur général de Swedish automobile (Swan, le propriétaire néerlandais de Saab) Victor Muller était précédemment attendu lundi devant le tribunal. Une audience était en effet programmée pour décider si la procédure de protection de trois mois sous laquelle Saab avait été placé pendant que le groupe tentait de négocier un accord pour se sauver devait être levée ou prolongée.

Muller s'est démené pour trouver un accord afin de sauver Saab de la faillite, principalement auprès de deux groupes chinois, le constructeur Youngman et le distributeur Pang Da.

Mais General Motors, ancien propriétaire de Saab, a répété à plusieurs reprises qu'il s'opposerait au nécessaire transfert de brevets technologiques qu'il détient encore aux entreprises chinoises.

Ce week-end encore, GM a renouvelé son opposition à tout accord avec un prétendant chinois, une position considérée comme sonnant le glas pour Saab.

Les tentatives pour vendre Saab à des partenaires chinois étaient perçues comme la dernière chance du constructeur suédois, déjà au bord de la faillite quand GM l'avait vendu à Swedish Automobile -- qui s'appelait Spyker à l'époque -- au début 2010 pour 400 millions de dollars.

Depuis, Saab a été forcé d'arrêter sa production en avril lorsque les fournisseurs ont cessé leurs livraisons pour cause de montagnes de factures impayées.

Saab emploie environ 3.700 personnes, qui attendent encore leurs salaires de novembre.

Première publication : 19/12/2011

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    La justice suèdoise laisse Saab seul face à ses créanciers

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Au bord de la faillite, Saab ne paiera pas les salaires de 1 500 employés

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Spyker s'empare définitivement de Saab

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)