Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En direct : le scrutin s'achève sur fond de violences dans la région de Bouira

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

Afrique

Les violences au Caire suscitent l'inquiétude de la communauté internationale

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2011

Alors que les affrontements se sont poursuivis lundi à l'aube sur la place Tahrir au Caire entre manifestants et force de l'ordre, les États-Unis et l'ONU ont fait part de leur inquiétude. Depuis vendredi, onze personnes sont mortes.

AFP - Une personne a été tuée lundi matin dans le centre du Caire, a-t-on appris de source officielle, alors que les forces de l'ordre ont barré avec un mur en béton la rue où s'étaient concentrés la veille les affrontements avec les manifestants anti-armée.
              
"Le nombre de tués depuis le début des heurts est monté à 11, dont un ce jour", a affirmé Adel Adaoui, adjoint du ministre de la Santé, cité par l'agence officielle Mena, faisant état de 201 blessés pour la journée de dimanche.
              
Le dernier bilan officiel, dimanche soir, s'élevait à 10 tués et près de 500 blessés en trois jours.
              
Des heurts ont à nouveau eu lieu lundi à l'aube lorsque les forces de sécurité ont tenté d'évacuer les manifestants de la place Tahrir, haut lieu de la contestation, mais le calme était revenu dans la matinée, a constaté un photographe de l'AFP.
              

"L'armée tente de prouver la responsabilité des manifestants"

Des manifestants ont montré une chemise blanche ensanglantée, la présentant comme celle du manifestant tué lundi.
              
Sur la place Tahrir, quelques dizaines de personnes observaient toujours un sit-in, brandissant des banderoles hostiles au pouvoir militaire et des photos qui ont indigné les protestataires d'une manifestante voilée, dont les soldats avaient découvert le soutien-gorge et le ventre en la frappant et en la traînant sur la chaussée.
              
Un mur de béton a été dressé dans la rue où s'étaient déroulés à coups de pierres et autres projectiles les heurts de dimanche, une voie perpendiculaire à la grande avenue conduisant de la place Tahrir au siège du gouvernement, selon la même source.
              
L'avenue est barrée depuis samedi par un mur en béton afin d'empêcher les manifestants d'approcher du siège du gouvernement, où la confrontation avait débuté vendredi matin.
              
Plus de 180 personnes ont été arrêtées par les forces armées dont des femmes et des mineurs, pour implication présumée dans les heurts et pour incendie de bâtiments, selon le parquet.
              
Le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon a accusé les forces de sécurité égyptiennes d'usage "excessif" de la violence à l'encontre des manifestants.
              
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé dimanche les Egyptiens à s'abstenir de toute violence et demandé "instamment aux forces de sécurité égyptiennes de respecter et de protéger les droits universels de tous les Egyptiens, y compris les droits d'expression et de réunion".
              
Ces violences sont les plus graves depuis des affrontements similaires qui avaient fait au moins 42 morts, principalement au Caire, quelques jours avant le début le 28 novembre des premières législatives depuis la chute du président Hosni Moubarak en février.

Première publication : 19/12/2011

  • ÉGYPTE

    Un risque de "contre-révolution" possible selon le Premier ministre El-Ganzouri

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le premier tour de la seconde phase des législatives s'achève en Égypte

    En savoir plus

  • ÉMISSION SPÉCIALE

    Quel est le nouveau visage de l’Égypte ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)