Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement statuera cette semaine sur le retrait ou non des prothèses mammaires PIP

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/12/2011

Quelque 30 000 femmes aujourd'hui porteuses d'implants mammaires de la marque PIP sauront d'ici la fin de semaine si les autorités sanitaires recommandent le retrait de leurs prothèses, soupçonnées d'être à l'origine de cas de cancers.

AFP - La décision de retirer ou non toutes les prothèses mammaires en silicone de marque PIP, pour les 30.000 femmes porteuses, après des cas suspects de cancer, sera prise en fin de semaine en fonction de recommandations d'experts, selon le ministère de la Santé.

"Si les recommandations que l'on attend pour la fin de la semaine nous disent qu'à ce stade il n'y a pas d'autres risques avérés, on s'en tiendra là. Si jamais les recommandations nous disent que par mesure de précaution il vaut mieux explanter (retirer les prothèses, ndlr) les femmes, on le fera aussi" explique-t-on mardi au ministère.

Le journal Libération affirme pour sa part que les autorités sanitaires demanderont d'ici la fin de la semaine aux 30.000 femmes porteuses de prothèses PIP de se les faire enlever.

Jusqu'à présent il était simplement recommandé aux femmes porteuses d'implants mammaires PIP de "consulter leur chirurgien ou leur médecin traitant" pour réaliser "des examens cliniques et radiologiques appropriés".

"Une explantation préventive de cette prothèse même sans signe clinique de détérioration de l'implant doit être discutée avec les femmes concernées" indiquait le ministère de la Santé dans un communiqué diffusé le 14 décembre.

A la Direction générale de la Santé (DGS), on souligne également mardi que l'on "attend la réunion des experts de l'Inca pour prendre une décision".

Saisi par le ministre Xavier Bertrand sur ce dossier, une réponse du groupe de travail de l'Institut national du cancer (Inca) est attendue pour le 23 décembre et "en fonction de l'avis des experts de l'Inca (...) on communiquera" indique-t-on à la DGS.

"Avant la fin de la semaine, les autorités vont demander à toutes les femmes porteuses de prothèses mammaires de la marque PIP de se les faire retirer: des prothèses, conçues à partir d'un gel non conforme, qui peuvent se déchirer et provoquer, outre des inflammations, des cancers", écrit mardi Libération.

Une telle décision serait "unique dans l'histoire de la chirurgie réparatrice", selon le quotidien.

Huit cas de cancers ont été "signalés" chez des patientes ayant eu des prothèses mammaires PIP défectueuses, avait indiqué le 15 décembre le Pr Jean-Yves Grall, directeur général de la Santé (ministère de la Santé).

Première publication : 20/12/2011

COMMENTAIRE(S)