Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Première incursion terrestre d’un commando israélien à Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

FRANCE

La grève dans les aéroports reconduite mercredi

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/12/2011

Insatisfaits des négociations engagées avec les médiateurs, les agents de sûreté aéroportuaire ont voté la reconduction de la grève mercredi dans plusieurs aéroports. De son côté, le gouvernement se tient prêt à recourir aux forces de l'ordre.

AFP - Les agents de sûreté aéroportuaire ont décidé mardi de poursuivre leur mouvement de grève après l'échec de négociations avec les entreprises, menées sous l'égide de médiateurs, alors que le gouvernement veut un retour à la normale mercredi, quitte à recourir aux forces de l'ordre.

"Les patrons ne sont prêts à aucun effort. On leur a demandé de faire des contre-propositions, ce qu'ils ont encore refusé", a déclaré à l'AFP Benamar Belkouche, délégué CFDT chez ICTS France à Roissy, au cinquième jour de grève d'agents de sûreté qui réclament des négociations au niveau de la branche pour obtenir notamment une hausse de salaire de 200 euros.

"Nous reconduisons le mouvement mercredi et je pense que la grève va se durcir et s'amplifier", a ajouté le syndicaliste pour qui les aéroports de Mulhouse, Beauvais et Rennes devraient rejoindre le mouvement rapidement.

A Lyon, plate-forme qui comptait mardi 85% de grévistes selon la direction, 100% selon les syndicats, "tout le personnel est prêt à repartir", a dit à l'AFP Edouard Nunez (Unsa-Brink's).

Tous les vols au départ de Lyon-Saint-Exupéry seront cependant assurés mercredi, a annoncé à l'AFP la direction de l'aéroport, qui reconduit son dispositif de mobilisation d'agents de sûreté extérieurs.

Nice, troisième aéroport du pays, rejoindra mercredi le mouvement. Les salariés de ICTS France, Securitas, Brink's et SGA, les quatre sociétés d'agents de sûreté de l'aéroport, ont en effet voté en assemblée générale en faveur d'une grève à partir de mercredi à 05H00, selon la CGT.

Le gouvernement avait pourtant exprimé tout au long de la journée sa détermination à obtenir une sortie de crise, notamment après la médiation lundi de deux médiateurs, l'un à Roissy l'autre à Lyon.

"Dès demain (mercredi), on veut que les départs se fassent normalement", a dit le ministre des Transports, Thierry Mariani, peu après l'annonce par le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, que les forces de l'ordre se substitueraient aux grévistes en cas de besoin.

M. Mariani a critiqué "l'état d'esprit du patronat" et regretté qu'en dépit d'un dépôt de préavis le 8 décembre, "les négociations n'ont été ouvertes que la veille du conflit".

"On prendra nos responsabilités", a déclaré de son côté Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre des Transports, interrogée sur l'éventualité d'une réquisition, à laquelle l'Etat peut recourir s'il estime qu'il y a atteinte au bon ordre et à la sécurité publique.

"Les policiers n’ont pas vocation à devenir des briseurs de grève", a rétorqué Unité police SGP-FO, premier syndicat de gardiens de la paix).

Mardi, au cinquième jour de grève, Roissy et Lyon restaient touchés.

A Roissy, les retards moyens des vols au départ étaient de 45 minutes, selon Aéroport de Paris (ADP) qui précisait à 17h30 que sur les 607 vols programmés au départ de l'aéroport, 430 ont décollé. Mercredi, près de 80.000 passagers sont prévus au départ de Roissy.

A Lyon-Saint-Exupéry, les 150 vols prévus au départ devaient décoller, selon la direction de l'aéroport.

Les entreprises d'agents de sûreté sont des prestataires des aéroports, pour lesquels ils contrôlent notamment les passagers avant embarquement. Remplissant une mission de service public, ils doivent déposer un préavis de grève cinq jours avant le début de leur mouvement.

Ce conflit social a relancé le débat sur le droit de grève dans les transports, le gouvernement plaidant pour que soit transposé à l'aérien le dispositif en vigueur dans les transports terrestres. La proposition de loi du député UMP Eric Diard qu va dans ce sens sera d'ailleurs examinée à l'Assemblée le 24 janvier.

La proposition soulève les critiques du PS et de syndicats.

Première publication : 20/12/2011

  • FRANCE

    La grève dans les aéroports ouvre la voie à un débat politique

    En savoir plus

  • FRANCE

    Poursuite du mouvement de grève dimanche dans les aéroports de Paris et Lyon

    En savoir plus

  • SOCIAL

    Le mouvement de grève à Air France s'essouffle

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)