Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

En savoir plus

FOCUS

Discrimination positive au Brésil : des étudiants dénoncent des fraudes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Valérian", dernière superproduction de Besson, débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

Economie

La France veut emprunter moins d'argent sur les marchés en 2012

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/12/2011

Alors que la France bénéficie encore du triple A qui lui garantit des taux avantageux sur les marchés, le ministre français des Finances, François Baroin a annoncé, mardi, que l'État allait emprunter 179 milliards d'euros en 2012 contre 184 en 2011.

AFP - Le ministre des Finances, François Baroin, a arrêté à 178 milliards d'euros le montant des emprunts à moyen et long terme qui seront effectués sur les marchés par la France en 2012, soit un peu moins que l'an passé, a annoncé mardi l'Agence France Trésor (AFT).

En septembre, lors de la présentation du budget, la France avait annoncé vouloir emprunter, 179 milliards d'euros, ce qui est inférieur aux 184 milliards prévus pour 2011.

Dans le détail pour 2012, l'Etat devra financer un déficit budgétaire de 78,7 milliards d'euros, rembourser pour 97,9 milliards d'euros de dette à moyen et long terme et 1,3 milliard repris par l'Etat.

Ce besoin de financement, de 177,9 milliards d'euros, sera couvert par des emprunts pour 178 milliards.

Comme au cours des années précédentes, l’Agence France Trésor a indiqué qu'elle ajusterait ses émissions pour répondre à la demande et assurer la liquidité des titres.

Ce programme d'émissions est publié alors que la France bénéficie pour l'heure encore de conditions avantageuses pour lever des fonds sur le marché, mais son triple A reste sous la menace des agences de notations sur fond de crise de la dette en zone euro.

Première publication : 20/12/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    L'agence Fitch place la France sous surveillance négative

    En savoir plus

  • CRISE DE LA DETTE

    La France devrait entrer en récession, selon l’Insee

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    "Les banques françaises sanctionnées par Moody’s sont trop exposées à la dette italienne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)