Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Sports

Le doute persiste autour de la signature de Beckham au PSG

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/12/2011

Le joueur, arrivé en fin de contrat avec son club du Los Angeles Galaxy, aurait signé au Paris Saint-Germain pour un salaire mensuel de 800 000 euros, affirme le quotidien "Le Parisien". Une information démentie par l'un de ses proches.

AFP - David Beckham "a dit oui au Paris SG", selon la Une du journal Le Parisien-Aujourd'hui en France, tandis qu'un proche du Spice Boy interrogé par l'AFP mard soir a démenti cet accord: la saga de l'hiver autour du club de la capitale continue.

Dimanche, "Becks" était déjà attendu avec femme et enfants au Bourget: Paparazzis et jounalistes n'ont finalement vu passer que Johnny Halliday...

Cette fois le journal le Parisien annonce un accord pour 800.000 euros mensuels bruts pour une durée de 18 mois, à partir de janvier.

Un proche interrogé par l'AFP a démenti cet accord. La folle machine à rumeurs qui envoie l'Anglais compléter le recrutement pharaonique des Qataris propriétaires du Paris SG n'a pas fini de tourner à plein régime cet hiver.

Depuis la petite phrase de Leonardo, directeur sportif du PSG en septembre --"La porte est ouverte, il est plus qu'un joueur de football, c'est une marque, une pop-star"-- c'est le transfert qui fait saliver. Beckham à Paris, ce n'est qu'un petit plus sur le terrain, mais beaucoup dans les projets marketing d'un club qui lorgne vers ce marché asiatique où l'ancienne vedette de Manchester United est une immense star.

Fin novembre-début décembre, il était en tournée en Indonésie avec son club du Los Angeles Galaxy. Ses tatouages et son sourire charmeur barraient toutes les Une des journaux.

Pour en revenir à Paris, si le joueur signe effectivement au PSG, sa femme Victoria, fashionista ultime, débarquera aussi dans la capitale mondiale de la mode, en sérial-shoppeuse sur les Champs-Elysées.

Les agences immobilières de luxe se sont déjà lancées dans une course effrénée pour trouver un bien d'exception, dans ou près de la capitale française, susceptible de plaire au footballeur et à sa famille.

"Victoria Beckham a visité un hôtel particulier avenue Montaigne, dans le quartier de la mode, le week-end du 11 novembre", a ainsi indiqué samedi à l'AFP Marie-Hélène Lundgreen, directrice générale de Belles Demeures de France, filiale du groupe d'immobilier de luxe Daniel Féau.

Mais d'autres biens, plus proches du Camp des Loges à Saint-Germain-en-Laye, lieu d'entraînement du PSG, ont été proposés au célèbre couple comme à Marne-la-Coquette (Hauts-de-Seine) ou Maisons-Laffitte (Yvelines).

Comme Victoria Beckham, ex-membre des Spice Girls, s'est reconvertie en styliste, Belles Demeures de France a également proposé de vendre un hôtel particulier Place des Victoires (2e arrondissement) pouvant à la fois loger la famille, qui compte 4 enfants, et permettre l'ouverture d'une boutique de la marque de l'ancienne chanteuse.

"Je pense qu'ils choisiront plutôt dans un premier temps une location. C'est pour cela qu'on a proposé une maison de 1.500 m2, plus 1.500 m2 de terrain, dans le 16e arrondissement, pour 60.000 euros par mois", a affirmé à l'AFP Thibault de Saint-Vincent, président du groupes Barnes.

Plus prosaïquement, pour en revenir au football, le joueur, 36 ans, arrivé en fin de contrat avec son club du Los Angeles Galaxy, doit désormais décider de la suite à donner à sa carrière: répondre aux sollicitations du Paris SG en France ou rester en Californie.

Son dernier rêve, crampons aux pieds, serait de participer aux JO l'an prochain "chez lui" à Londres. Le PSG pourrait-il lui offrir assez de temps de jeu dans une L1 rugueuse pour entretenir un corps rattrapé par le temps qui passe ?

Plusieurs clubs anglais lui avaient fait les yeux doux. "Je suis à 100% un fan de Manchester United et il sera toujours difficile pour moi de rejouer en Premier League pour une autre équipe", a-t-il récemment déclaré, fermant donc la porte à un retour en Angleterre. L'effectif de ManU est au complet et l'entraîneur Alex Ferguson, qui fut le mentor football du jeune Beckham, n'a pas apprécié le virage "jet set" de sa vie depuis son mariage avec une Spice Girl.

Le salaire forcément mirobolant de "Becks" ne constituerait pas un frein au "Qatari SG". L'intéressé l'a lui-même noté début octobre sur Canal+: "C'est excitant, il se passe de grandes choses en France. Leonardo est arrivé, il y a beaucoup d'argent".

La presse anglaise annonçait ces dernières semaines un possible contrat de 18 mois pour 18 millions d'euros au PSG. Qui dit mieux ?

Première publication : 21/12/2011

  • FOOTBALL

    David Beckham et le PSG, le début d'une "love story" ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)