Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hillary Clinton, à contrecœur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La folie terroriste"

En savoir plus

Sports

John Terry poursuivi pour racisme par la justice britannique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/12/2011

L'emblématique capitaine de Chelsea sera poursuivi pour insultes racistes à l'encontre d'Anton Ferdinant, joueur des Queens Park Rangers. Les faits remontent au 23 octobre 2011, au cours d'une confrontation de Premier League.

AFP - Le capitaine de l'équipe d'Angleterre de football et de Chelsea John Terry sera poursuivi pour racisme, a annoncé mercredi le parquet britannique.


Terry est accusé d'avoir proféré des insultes racistes à l'encontre du joueur des Queens Park Rangers Anton Ferdinand lors d'un match du Championnat d'Angleterre.

"J'ai signifié aux services de police que John Terry devait être poursuivi pour trouble à l'ordre public aggravé de racisme à la suite de ses propos présumés lors d'un match de Premier League entre Queen’s Park Rangers et Chelsea le 23 octobre 2011", a déclaré le procureur Alison Saunders dans un communiqué.

"Après avoir étudié tous les éléments de preuve, j'estime que la possibilité d'une condamnation est réaliste et qu'il est dans l'intérêt public de poursuivre dans cette affaire", a ajouté le magistrat.

Terry a déclaré dans un communiqué qu'il "se battrait bec et ongles pour prouver son innocence".

"Je n'ai jamais proféré de remarques racistes envers quiconque et je compte des gens de toutes races et croyances parmi mes amis les plus proches. Je me battrai bec et ongles pour prouver mon innocence", a déclaré le joueur.

"Je suis déçu par la décision de poursuivre et j'espère avoir la possibilité de prouver mon innocence aussi vite que possible. J'ai lutté contre racisme et je pense qu'il n'y a pas de place pour cela dans notre société", a dit le défenseur de Chelsea.

Terry, 31 ans, a toujours démenti toute insulte raciste envers Ferdinand, expliquant que ses propos avaient été mal interprétés et tirés de leur contexte.

Avant même l'annonce des poursuites, le joueur avait reçu le soutien de son entraîneur à Chelsea, Andre Villas-Boas.

"Je soutiendrai pleinement John Terry, quelle que soit la décision", a dit le Portugais mercredi matin.

"Nous savons parfaitement quelles sont ses valeurs humaines et sa personnalité. Elles n'ont jamais été en doute", a-t-il ajouté.

Le club a confirmé dans un communiqué qu'il avait "toujours soutenu John Terry et qu'il continuerait à le faire".

L'annonce de poursuites contre Terry intervient au lendemain de la lourde suspension de huit matches infligée par la Fédération anglaise de football (FA) à l'attaquant uruguayen de Liverpool Luis Suarez pour avoir lui aussi proféré des insultes racistes à l'encontre du défenseur français de Manchester United Patrice Evra lors d'un match.

 

Première publication : 21/12/2011

  • FOOTBALL

    Une infidélité coûte le brassard de capitaine de l'équipe d'Angleterre à John Terry

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)