Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Moyen-orient

Au Caire, Abbas et Mechaal s’efforcent de sceller la réconciliation palestinienne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/12/2011

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a poursuivi les discussions avec le leader du Hamas, Khaled Mechaal, ce jeudi au Caire, dans le but de réunir toutes les factions palestiniennes sous l’égide de l’OLP.

AFP - Le président Mahmoud Abbas et le chef du Hamas Khaled Mechaal ont engagé jeudi au Caire le chantier de la réorganisation des organes de décision palestiniens, qui doit aboutir à l'unification sous l'égide de l'OLP de tous les mouvements, dont les islamistes du Hamas et du Jihad.

"C'est un nouveau départ sur la voie de l'adhésion à l'OLP de tous les mouvements palestiniens", a déclaré M. Mechaal après cette première réunion de l'instance dirigeante provisoire de l'OLP (Organisation de libération de la Palestine), dont la création avait été décidée au Caire en 2005.

Azzam al-Ahmad, le chef de la délégation du mouvement du président palestinien, le Fatah, a annoncé que cette instance dirigeante provisoire se réunirait de nouveau au Caire le 2 février.

Les discussions rassemblaient autour de M. Abbas les chefs des composantes de l'OLP, du Hamas et du Jihad, le président du Conseil national palestinien (CNP, Parlement de l'OLP), le Comité exécutif de l'OLP, le chef des services de renseignements égyptiens Mourad Mouwafi et des personnalités indépendantes.

"Il a été décidé de créer une Haute commission électorale, présidée par Salim Zaanoun (président du CNP, NDLR) et composée d'un membre de chaque mouvement, qui tiendra sa première réunion à Amman à la mi-janvier", a indiqué le Hamas.

Cette commission sera donc chargée des modalités d'élection au sein de l'OLP, alors que le président Abbas a approuvé jeudi par décret la formation d'une commission électorale centrale de neuf membres, décidée mardi par les mouvements palestiniens, pour les scrutins présidentiel et législatif.

"Cette réunion a pour but fondamental l'activation de l'OLP, et la restructuration du Conseil national palestinien comme prévu par la Déclaration du Caire en 2005, et d'oeuvrer à l'adhésion du reste des mouvements à l'OLP afin de renforcer sa position comme seul représentant du peuple palestinien", avait auparavant expliqué Azzam al-Ahmad.

Le député indépendant Moustapha Barghouthi a qualifié d'"historique" la participation de personnalités indépendantes, ainsi que du Hamas et du Jihad islamique.

"C'est la première fois qu'il y a une direction unifiée pour tous les courants politiques et intellectuels de diverses appartenances", a-t-il déclaré.

M. Mowafi a pour sa part assuré que "les autorités et le peuple égyptiens étaient attachés à la question palestinienne, et à l'unité du peuple palestinien qui arrive en tête des priorités pour la sécurité nationale égyptienne".

Cette réunion fait suite à deux jours de discussions au Caire entre les mouvements signataires de l'accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, qui gouvernent respectivement les zones autonomes de Cisjordanie et la bande de Gaza.

MM. Abbas et Mechaal se sont entretenus pendant trois heures mercredi soir, leur deuxième rencontre au Caire en moins d'un mois.

Mercredi, l'ensemble des mouvements représentés au Conseil législatif ont appelé à réunir dès que possible ce Parlement, paralysé depuis 2007 par la division entre Gaza et la Cisjordanie.

Les mouvements palestiniens ont en outre entériné le report à l'année prochaine de la discussion des questions cruciales prévues par l'accord de réconciliation: la formation du gouvernement transitoire chargé d'organiser des élections en mai 2012 et la réunification des services de sécurité.

Le Fatah et le Hamas ont conclu le 27 avril au Caire un accord surprise de réconciliation, ratifié le 3 mai par l'ensemble des mouvements palestiniens, mais resté pour l'essentiel inappliqué.

Première publication : 22/12/2011

  • PROCHE-ORIENT

    Au Caire, le Fatah et le Hamas scellent la réconciliation

    En savoir plus

  • ONU

    La Palestine devient membre à part entière de l'Unesco

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Tensions entre les États-Unis et l'Unesco sur la reconnaissance d'un État palestinien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)