Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

FRANCE

Claude Guéant se dit prêt à revoir sa circulaire controversée du 31 mai

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/12/2011

Face au tollé provoqué par sa circulaire du 31 mai qui limite l'obtention d'un permis de travail par les diplômés étrangers, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, s'est dit prêt à "clarifier" son texte pour dissiper les "malentendus".

AFP - Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, s'est dit jeudi soir "résolu" à "faire une circulaire spécifique sur le travail des étudiants étrangers", afin de clarifier l'application de sa circulaire controversée du 31 mai sur la maîtrise de l'immigration professionnelle.

A la suite de cette circulaire de nombreux diplômés étrangers, dont certains très qualifiés, qui avaient été recrutés dans des entreprises françaises, n'ont pas pu obtenir un changement de statut (d'étudiant à salarié), un sujet d'inquiétude pour universités et grandes écoles, ainsi que pour le Medef.



"Clairement, je note qu'il y a des malentendus, des interrogations, et je suis résolu à avoir une concertation approfondie avec les parties prenantes (universités, grandes écoles, patronat) et également à faire une circulaire spécifique sur le travail des étudiants étrangers afin que les cas de figure soient examinés et que les choses soient plus claires dans l'application", a déclaré le ministre sur Europe 1.

Selon lui, le gouvernement a accordé 6.500 autorisations de séjour pour des étudiants étrangers devenus salariés en 2011.

La circulaire du 31 mai n'est pas relative aux étudiants, mais "à l'immigration professionnelle", a-t-il insisté.

"Mais elle rappelle que les étudiants doivent avoir une autorisation de séjour spécifique de travailleur salarié pour exercer une profession en France, et cette autorisation est examinée en fonction de la situation de l'emploi", a-t-il ajouté.

B5AE49A5-D810-416A-9892-172C9D7DFCCA - DOCUMENT M. Guéant a rappelé qu'il y avait "pour les étudiants, deux régimes spécifiques": "la circulaire dit explicitement que la situation de l'emploi n'est pas opposable aux travailleurs qui sont hautement qualifiés, et il y a un régime particulier qui permet aux étudiants de travailler à la suite de leurs études dès lors qu'ils ont atteint le niveau master".

Une centaine de personnalités, dont le prix Nobel de Physique Albert Fert, ont lancé une pétition demandant "le retrait" de la circulaire du 31 mai. Elle recueillait jeudi plus de 12.500 signatures.

Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a indiqué jeudi qu'il avait "un problème" avec cette circulaire, tout en reconnaissant qu'elle ne relevait "pas de sa compétence".

Samedi soir sur France 2, dans l'émission "On n'est pas couché", le ministre de l'Enseignement supérieur, Laurent Wauquiez, avait lui aussi été critique.

"Je ne veux pas que l'université française ferme ses portes aux étudiants étrangers, je trouve ça absurde. On s'est plantés, et il faut le dire clairement, sur une circulaire qui a donné ce sentiment, qui a donné cette image à l'extérieur", a-t-il déclaré.

A la question de savoir s'il n'était pas d'accord avec la circulaire, il a répondu "en tout cas, le but c'est de la corriger, et le plus vite possible".

Dans un courrier adressé fin novembre aux présidents d'universités et de grandes écoles françaises, le Premier ministre François Fillon avait défendu la circulaire Guéant, tout en soulignant l'apport des étudiants étrangers.
 

Première publication : 23/12/2011

  • IMMIGRATION

    La circulaire Guéant est-elle mauvaise pour l’économie française ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Circulaire Guéant : "Moi, diplômé étranger, interdit de travail en France"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les diplômés étrangers se mobilisent contre la "circulaire Guéant"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)