Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Afrique

Nouvelle mobilisation contre l'armée sur la place Tahrir

©

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/12/2011

Des milliers de manifestants se sont rassemblés place Tahrir sous le slogan "Vendredi de la restauration de l'honneur" pour réclamer que les membres de forces de sécurité s'étant livrés à des violences soient traduits en justice.

AFP - Des milliers de manifestants se sont rassemblés vendredi dans le calme place Tahrir au Caire pour dénoncer le pouvoir militaire après des violences, notamment contre des femmes, lors de récentes manifestations ayant fait 17 morts.

Dans le même temps, une contre-manifestation des partisans du Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui dirige l'Egypte depuis la chute en février du président Hosni Moubarak, a réuni des milliers de personnes dans le quartier Abbassiya, à quelques kilomètres de la place Tahrir.

Les militants pro-démocratie avaient appelé à manifester vendredi sous le slogan "Vendredi de la restauration de l'honneur", pour réclamer des poursuites à l'encontre des responsables de ces violences.

"Les femmes sont une ligne rouge", ont crié des manifestants à Tahrir alors que d'autres lançaient des slogans contre le maréchal Hussein Tantaoui, chef du CSFA.

Comme lors des précédents rassemblements, les manifestants exigent aussi la fin du pouvoir militaire, et visent en particulier le maréchal Tantaoui.

"Le conseil militaire est une prolongation de l'ancien régime, il a la même mentalité et a recours aux mêmes pratiques", a déclaré à l'AFP Mohammed Farrag, un manifestant de 31 ans.

Cheikh Hicham Attiya, l'imam qui menait la prière de l'après-midi sur la place, a appelé à la mise en place d'une commission d'enquête indépendante sur les violences et à des poursuites judiciaires à l'encontre des responsables.

"S'ils pensent que battre des femmes va faire taire les protestataires, ils se trompent", a dit pour sa part Mona Ahmed, une manifestante.

Dans le quartier d'Abbassiya, des manifestants brandissant des photos des principaux généraux et des drapeaux égyptiens ont demandé "la chute de Tahrir", l'emblématique épicentre des manifestations pro-démocratie, et lancé "le peuple et l'armée ensemble".

Il y a une semaine, des affrontements avaient éclaté entre les forces de l'ordre et des manifestants qui campaient depuis fin novembre devant le siège du gouvernement pour protester contre le nouveau Premier ministre choisi par l'armée, Kamal el-Ganzouri, qui avait déjà occupé ce poste sous M. Moubarak.

Se poursuivant jusqu'à mardi, ces affrontements ont fait 17 morts. Il s'agissait des violences les plus graves depuis des affrontements similaires qui avaient fait au moins 42 morts, principalement au Caire, quelques jours avant le début des élections législatives le 28 novembre.

Dimanche, plusieurs journaux avaient publié la photo d'une manifestante égyptienne voilée, dont les soldats découvraient le soutien-gorge et le ventre en la frappant et en la traînant sur la chaussée. L'image, largement diffusée sur les réseaux sociaux, a provoqué l'indignation en Egypte et dans le monde.

Jeudi, l'agence ONU Femmes s'est dite "très inquiète" des récentes violences commises en particulier contre des femmes, appelant les autorités du pays à respecter leurs droits.

L'armée avait exprimé deux jours plus tôt ses "profonds regrets pour les atteintes" faites à des manifestantes au Caire.


 

Première publication : 23/12/2011

  • ÉGYPTE

    Nouvelle charge des forces de l'ordre sur la place Tahrir

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les violences au Caire suscitent l'inquiétude de la communauté internationale

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Place Tahrir, militaires et manifestants continuent de s'affronter

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)