Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon l'ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

Afrique

Manifestation à Casablanca pour plus de démocratie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/12/2011

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche dans les rues de Casablanca pour appeler à plus de démocratie. Organisée sous l'égide des jeunes du Mouvement du 20 février, la manifestation s'est déroulée en l'absence des islamistes.

AFP - Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Casablanca, en l'absence des représentants du mouvement islamiste Justice et bienfaisance, à l'appel des jeunes du Mouvement du 20 février qui revendique des réformes politiques profondes.

Ces manifestations se déroulent pour la première fois sans les islamistes du Mouvement Justice et bienfaisance qui se sont retirés récemment de la contestation menée depuis le début de l'année par les jeunes pour la démocratie.

Entre 4.000 et 5.000 personnes ont manifesté dans le quartier populaire Hay Mohammadi à Casablanca pour appeler à la poursuite des revendications démocratiques, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Nous manifestons pour dire que la lutte va continuer malgré le retrait des organisations politiques, qu'elles soient islamistes ou autres", a déclaré à l'AFP Hamza Mahfoud, de la section de Casablanca du Mouvement.

Le mouvement islamiste Justice et bienfaisance, l'un des plus importants au Maroc, a mis un terme à son appartenance au Mouvement du 20 février le décembre "en raison des attaques" dont il a dit être l'objet de la part de certains jeunes" contestataires.

Justice et bienfaisance, interdit mais toléré par les autorités marocaines, a adhéré au Mouvement du 20 févier dès le début de la contestation démocratique liée au Printemps arabe.

"Nos revendications sont légitimes et elles n'ont pas varié: une monarchie parlementaire et une plus grande justice sociale", poursuit M. Mahfoud.

A Rabat, le nombre de manifestants était nettement inférieur par rapport à Casablanca: entre 300 et 500 personnes.

"Nous voulons plus de justice sociale", "l'actuel gouvernement ne changera rien", "non au cumul de la fortune et du pouvoir" scandaient les manifestants à Rabat et Casablanca.

Ces manifestations se poursuivent alors que le nouveau chef du gouvernement marocain, l'islamiste modéré Abdelilah Benkirane, dont le Parti Justice et développement (PJD) a remporté les législatives fin novembre, appelle le Mouvement du 20 février au dialogue.

 

Première publication : 25/12/2011

  • ÉLECTIONS

    L’islamisme prend ses quartiers en Afrique du Nord

    En savoir plus

  • MAROC

    Abdelilah Benkirane, chef du parti islamiste PJD, nommé Premier ministre par le roi

    En savoir plus

  • MAROC

    Les islamistes du PJD remportent les législatives

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)