Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

Les agents de sûreté prolongent la grève mais le mouvement s'essoufle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/12/2011

Bien que les agents aéroportuaires aient voté, ce lundi, la reconduite de leur grève pour le onzième jour consécutif à Roissy, leur mobilisation semble s'épuiser. Quelques syndicats, comme l'Unsa-FMPS, envisagent la reprise du travail.

Les agents de sécurité aéroportuaires ont reconduit lundi leur grève pour le onzième jour consécutif, sans incidence sur le trafic aérien français, en particulier à l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, a-t-on appris de source syndicale.

Les salariés de Roissy, qui ont rejeté samedi le protocole d’accord mis au point avec le patronat, ont voté à une large majorité la poursuite du mouvement en dépit des hésitations de certains syndicats.

Le mouvement, qui avait débuté le 16 décembre, avait donné des signes d’essoufflement dimanche, le pourcentage des grévistes étant tombé à 38%. Mais des salariés voulaient travailler le jour de Noël, qui est beaucoup mieux payé, et comptaient reprendre la grève lundi, ont expliqué des syndicalistes.

En revanche, Eric Biro, de l’Unsa-FMPS, premier syndicat de la branche, s’est interrogé sur la poursuite de la grève, soulignant que le mouvement « s’effrite » et que « les salariés ont perdu beaucoup d’argent ».

Joëlle Henryon, de la CGT, a reconnu que la « bagarre est difficile » et a envisagé une extension du mouvement. « Si les patrons ne nous entendent pas, notre seule perspective, c’est d’étendre » le mouvement, a-t-elle dit.

Les grévistes demandent toujours des hausses de salaire allant jusqu’à 200 euros par mois. Le patronat des entreprises de sûreté aérienne et aéroportuaire leur a proposé pour sa part de porter à un mois de salaire le montant de la prime annuelle.

Le patronat avait tout d’abord indiqué qu’il n’y aurait pas de nouvelles négociations mais des discussions doivent reprendre ce lundi, a indiqué Kalifa Yadiz, délégué CFTC de la Brink’s.

Service minimum

« Il devrait s’agir d’un dernier appel du patronat sur ses propositions », a-t-il précisé.

En dépit de la poursuite de la grève, les services sont proches de la normale dans les aéroports parisiens, a-t-on appris auprès des Aéroports de Paris, la société qui gère les aéroports franciliens de Roissy-Charles-de-Gaulle et d’Orly.

En dépit des protestations des syndicats, y compris dans la police, le gouvernement avait mis à exécution la semaine dernière sa menace de demander aux forces de l’ordre de se substituer aux grévistes afin que les passagers ne soient pas « pris en otage » pour Noël.

Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, s’est de nouveau déclaré favorable samedi à l’instauration d’un service minimum dans les aéroports.

Mais le projet du gouvernement suscite de vives réactions des syndicats, qui le ressentent comme une nouvelle atteinte au droit de grève après l’appel aux forces de l’ordre à Roissy.

Un préavis de grève a été déposé par plusieurs syndicats du secteur aérien, dont le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), du 6 au 9 février, pour protester contre la proposition de loi visant à encadrer le droit de grève dans ce secteur déposée par le député UMP Eric Diard.
 

Première publication : 26/12/2011

  • FRANCE

    Pour la justice, le recours aux policiers n'est "pas une atteinte au droit de grève"

    En savoir plus

  • FRANCE

    La grève dans les aéroports ouvre la voie à un débat politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)