Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Au Lesotho, l’armée dément avoir mené un coup d’État

    En savoir plus

  • Golan : les combats continuent entre les jihadistes et les casques bleus

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

Asie - pacifique

Visite exceptionnelle d'une délégation de Corée du Sud à Pyongyang

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/12/2011

Lee Hee-Ho, la veuve de l'ancien président sud-coréen Kim Dae-jung, et Hyun Jung-eun, la présidente du groupe Hyundai, se sont rendues à Pyongyang et ont présenté leurs condoléances à Kim Jong-un après la mort de son père Kim Jong-il.

AFP - Les chefs de deux délégations sud-coréennes ont rencontré lundi le nouveau leader nord-coréen Kim Jong-Un pendant une visite à Pyongyang pour rendre un dernier hommage à son père défunt Kim Jong-Il, a annoncé le ministère sud-coréen de la Réunification.
              

Kim Jong-un mentionné comme chef du parti unique par la presse nord-coréenne

La presse officielle nord-coréenne a fait référence à Kim Jong-Un comme principal dirigeant du Parti des Travailleurs, unique parti du pays, indiquant une accélération de la prise de pouvoir du fils et successeur du défunt Kim Jong-Il.

"Toutes les organisations du parti à travers le pays célébrent comme un seul homme l'idéologie et la direction du grand camarade Kim Jong-Un", a affirmé lundi le Rodong Sinmun, organe officiel du Parti des Travailleurs.

La direction du Comité central, principal organe du direction du parti unique, donne automatiquement à son titulaire le titre de secrétaire général du parti, considéré comme le principal poste civil en Corée du Nord.
 

Lee Hee-Ho, 89 ans, veuve de l'ancien président sud-coréen Kim Dae-Jung, et Hyun Jung-Eun, 56 ans, présidente du groupe Hyundai, se sont inclinées devant la dépouille de Kim Jong-Il au mémorial de Kumsusan et ont présenté leurs condoléances à  Kim Jong-Un, a précisé un porte-parole du ministère.
              
Il n'a pas donné de détails sur la rencontre, la première du nouveau dirigeant avec des délégués sud-coréens, ainsi qu'avec des étrangers, depuis que Kim Jong-Un a été proclamé "grand successeur" de son père défunt.
              
"J'espère que notre visite au Nord aidera à améliorer les relations Sud-Nord", a déclaré Mme Lee avant de franchir la frontière, citée par l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.
              
Son mari décédé, Kim Dae-Jung, avait tenu avec Kim Jong-Il le premier sommet inter-coréen de l'histoire, en 2000, tandis que le groupe Hyundai - un conglomérat industriel distinct du constructeur d'automobiles Hyundai Motor - a fait figure de pionnier dans la coopération économique entre le Sud capitaliste et le Nord communiste.
              
Les deux femmes dirigent les seules délégations sud-coréennes autorisées par Séoul à se rendre dans le Nord pour un dernier hommage à Kim Jong-Il. Elles doivent retourner dans le Sud mardi, avant les funérailles d'Etat prévues à Pyongyang mercredi, auxquelles aucun étranger ne pourra assister.
              
En temps normal, il est impossible pour les Sud-Coréens de se rendre dans le Nord, sauf autorisation exceptionnelle fournie par les autorités des deux pays.
              
Kim Jong-Il est mort le 17 décembre d'une crise cardiaque, à l'âge de 69 ans.



 

Première publication : 26/12/2011

  • CORÉE DU NORD

    La mort de Kim Jong-il ouvre une période d'incertitude en Asie

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    La communauté internationale réagit à la mort du dirigeant nord-coréen

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Kim Jong-un, l’énigmatique héritier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)