Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Amériques

Washington conditionne l'accueil du président Saleh sur son territoire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/12/2011

Le président yéménite, Ali abdallah Saleh, qui souhaite bénéficier de soins aux États-Unis suite aux blessures subies lors d'une tentative d'assassinat le 3 juin dernier, ne sera accueilli que pour raison médicale "légitime".

AFP - Les Etats-Unis ont annoncé qu'ils étudiaient la demande de visite du président yéménite Ali Abdallah Saleh, mais qu'ils ne l'accorderaient que pour raison médicale "légitime", a indiqué lundi un haut responsable américain.

De hauts responsables ont également indiqué que le principal conseiller du président Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan, avait appelé le vice-président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi dimanche pour demander un "maximum de retenue" à l'égard des manifestants.

Treize manifestants ont été tués dans l'attaque lancée samedi à Sanaa par des forces de sécurité et des partisans armés du président Saleh.

Le bureau du président Saleh a contacté l'ambassade américaine à Sanaa et déclaré que le leader yéménite souhaitait se rendre aux Etats-Unis pour "un traitement médical spécial", a expliqué un haut responsable américain.

"Le seul motif pour lequel un voyage aux Etats-Unis du président Saleh serait autorisé est un traitement médical légitime," a dit ce haut responsable sous couvert de l'anonymat.

Le président yéménite Ali Abdallah Saleh, dont le départ du pouvoir est prévu en février, avait annoncé samedi à la presse qu'il allait se rendre "dans les prochains jours" aux Etats-Unis.

M. Saleh, blessé dans une attaque à la bombe contre son palais à Sanaa le 3 juin dernier, avait été soigné en Arabie saoudite.

 

Première publication : 26/12/2011

  • YÉMEN

    Saleh regagne Sanaa, la présidentielle avancée à février

    En savoir plus

  • YÉMEN - EXCLUSIF

    Sur FRANCE 24, le président Saleh annonce qu'il partira dans trois mois

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Le président Saleh retournera dans son pays après sa convalescence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)