Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

Amériques

Washington conditionne l'accueil du président Saleh sur son territoire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/12/2011

Le président yéménite, Ali abdallah Saleh, qui souhaite bénéficier de soins aux États-Unis suite aux blessures subies lors d'une tentative d'assassinat le 3 juin dernier, ne sera accueilli que pour raison médicale "légitime".

AFP - Les Etats-Unis ont annoncé qu'ils étudiaient la demande de visite du président yéménite Ali Abdallah Saleh, mais qu'ils ne l'accorderaient que pour raison médicale "légitime", a indiqué lundi un haut responsable américain.

De hauts responsables ont également indiqué que le principal conseiller du président Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan, avait appelé le vice-président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi dimanche pour demander un "maximum de retenue" à l'égard des manifestants.

Treize manifestants ont été tués dans l'attaque lancée samedi à Sanaa par des forces de sécurité et des partisans armés du président Saleh.

Le bureau du président Saleh a contacté l'ambassade américaine à Sanaa et déclaré que le leader yéménite souhaitait se rendre aux Etats-Unis pour "un traitement médical spécial", a expliqué un haut responsable américain.

"Le seul motif pour lequel un voyage aux Etats-Unis du président Saleh serait autorisé est un traitement médical légitime," a dit ce haut responsable sous couvert de l'anonymat.

Le président yéménite Ali Abdallah Saleh, dont le départ du pouvoir est prévu en février, avait annoncé samedi à la presse qu'il allait se rendre "dans les prochains jours" aux Etats-Unis.

M. Saleh, blessé dans une attaque à la bombe contre son palais à Sanaa le 3 juin dernier, avait été soigné en Arabie saoudite.

 

Première publication : 26/12/2011

  • YÉMEN

    Saleh regagne Sanaa, la présidentielle avancée à février

    En savoir plus

  • YÉMEN - EXCLUSIF

    Sur FRANCE 24, le président Saleh annonce qu'il partira dans trois mois

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Le président Saleh retournera dans son pays après sa convalescence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)