Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

  • En direct : démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

EUROPE

Vladimir Poutine dénonce une opposition sans programme ni objectifs

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/12/2011

En réponse à la manifestation monstre organisée samedi à Moscou contre le pouvoir en place, Vladimir Poutine accuse l'opposition de manquer d'"objectifs clairs" et de leader à quelques mois de la présidentielle de 2012.

AFP - L'homme fort de la Russie, Vladimir Poutine, a jugé mardi que l'opposition était un mouvement sans leader et sans "objectifs clairs" cherchant à délégitimer le processus électoral en vue de la présidentielle de mars 2012 à laquelle il est candidat.

"Quel est le problème ici? (Les opposants) n'ont pas de programme unifié, pas de moyens clairs et compréhensibles d'atteindre des objectifs qui ne sont pas clairs non plus, et n'ont pas de gens capables de faire des choses concrètes", a-t-il dit, selon des propos retransmis à la télévision.


"Dans une telle situation, le discours (de l'opposition) qui ressort vise à délégitimer et dévaluer tout ce qui se passe dans la sphère publique, y compris et avant tout le processus électoral, les élections", a ajouté M. Poutine, lors d'une réunion avec ses partisans du Front populaire.

Ces propos sont sa première réaction à la manifestation de samedi qui a rassemblé entre 70.000 et 100.000 personnes à Moscou, selon les estimations des médias, pour réclamer des élections libres en Russie et l'annulation des résultats des législatives du 4 décembre, remportées par le parti au pouvoir.

Ce scrutin, émaillé de fraudes selon l'opposition et les observateurs indépendants, a déclenché un mouvement de protestation sans précédent depuis l'arrivée au sommet du pouvoir de Vladimir Poutine en 2000.

"Bien sûr, il y a et aura toujours dans notre pays, comme dans tous les autres, des forces pour qui l'important ne sont pas les perspectives de développement" de la Russie, a-t-il encore souligné.

Assurant que ses détracteurs devaient être "traités avec respect", il a appelé à "tout faire pour que l'élection (présidentielle) soit transparente, claire et objective".

Vladimir Poutine est candidat à la présidentielle de mars, après quatre ans comme Premier ministre faute d'avoir pu se présenter en 2008 après deux mandats au Kremlin (2000-2008).

 

Première publication : 27/12/2011

  • RUSSIE

    Des dizaines de milliers de Russes défient le pouvoir dans les rues de Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    L'opposant Sergueï Oudaltsov condamné à dix jours de prison

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Medvedev annonce une refonte du système politique

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)