Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

EUROPE

Forte baisse des taux d'emprunt italiens à court terme

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/12/2011

Rome a émis ce mercredi 9 milliards d'euros d'emprunts à six mois à des taux divisés par deux, 3,251% contre 6,504% pour une opération similaire fin novembre. Un répit bienvenu alors que l'Italie subit de plein fouet la crise de la dette.

AFP - Les taux d'emprunt italiens à court terme ont fortement baissé mercredi à 3,251% lors d'une émission obligataire attendue avec impatience par les marchés, contre un taux de 6,504% à l'occasion d'une opération similaire le 25 novembre, une bonne nouvelle pour Rome.

Le Trésor italien a émis pour 9 milliards d'euros de titres de la dette sur six mois, à un taux également plus bas que lors d'une émission semblable d'octobre (3,535% le 26 octobre), ce qui pour les commentateurs constituaient une très bonne performance. Pour preuve, la bourse de Milan progressait de 1,24% à 15.108 points peu après l'annonce des résultats de cette émission.

Selon le Trésor italien, la demande a été très forte pour ces bons du Trésor (BTP) à six mois et a représenté 15,2 milliards d'euros.

Pour une autre émission qui avait lieu ce mercredi de certificats du Trésor (CTZ) à deux ans, les taux ont également fortement diminué à 4,853% contre 7,814% lors de la dernière émission semblable datant de fin novembre.

Le Trésor a choisi d'en placer pour 1,733 milliards d'euros, et donc dans le bas de la fourchette des montants qu'il se proposait de lever (entre 1,5 et 2,5 milliards d'euros) alors qu'il avait reçu une demande équivalent à 3,875 milliards d'euros.

L'Italie est le dernier pays européen à devoir encore emprunter des obligations sur les marchés d'ici au 31 décembre.

Une autre série d'émissions test est attendue jeudi pour le refinancement de la dette italienne à moyen et long terme, avec l'émission de 5 à 8 milliards d'obligations à 3, 9 et 10 ans.

La faiblesse des volumes de transactions en cette période de fin d'année et la persistance d'un certain scepticisme des marchés à l'égard de l'Italie et de sa colossale dette (1.900 milliards d'euros, 120% du PIB) avaient fait craindre une nouvelle poussée de fièvre des taux italiens.

Première publication : 28/12/2011

  • ITALIE

    Rome adopte définitivement le plan d'austérité de Mario Monti

    En savoir plus

  • ITALIE

    Mario Monti obtient un premier feu vert pour la cure d'austérité

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'Italie continue d'emprunter à des taux jugés insoutenables

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)