Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

EUROPE

Forte baisse des taux d'emprunt italiens à court terme

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/12/2011

Rome a émis ce mercredi 9 milliards d'euros d'emprunts à six mois à des taux divisés par deux, 3,251% contre 6,504% pour une opération similaire fin novembre. Un répit bienvenu alors que l'Italie subit de plein fouet la crise de la dette.

AFP - Les taux d'emprunt italiens à court terme ont fortement baissé mercredi à 3,251% lors d'une émission obligataire attendue avec impatience par les marchés, contre un taux de 6,504% à l'occasion d'une opération similaire le 25 novembre, une bonne nouvelle pour Rome.

Le Trésor italien a émis pour 9 milliards d'euros de titres de la dette sur six mois, à un taux également plus bas que lors d'une émission semblable d'octobre (3,535% le 26 octobre), ce qui pour les commentateurs constituaient une très bonne performance. Pour preuve, la bourse de Milan progressait de 1,24% à 15.108 points peu après l'annonce des résultats de cette émission.

Selon le Trésor italien, la demande a été très forte pour ces bons du Trésor (BTP) à six mois et a représenté 15,2 milliards d'euros.

Pour une autre émission qui avait lieu ce mercredi de certificats du Trésor (CTZ) à deux ans, les taux ont également fortement diminué à 4,853% contre 7,814% lors de la dernière émission semblable datant de fin novembre.

Le Trésor a choisi d'en placer pour 1,733 milliards d'euros, et donc dans le bas de la fourchette des montants qu'il se proposait de lever (entre 1,5 et 2,5 milliards d'euros) alors qu'il avait reçu une demande équivalent à 3,875 milliards d'euros.

L'Italie est le dernier pays européen à devoir encore emprunter des obligations sur les marchés d'ici au 31 décembre.

Une autre série d'émissions test est attendue jeudi pour le refinancement de la dette italienne à moyen et long terme, avec l'émission de 5 à 8 milliards d'obligations à 3, 9 et 10 ans.

La faiblesse des volumes de transactions en cette période de fin d'année et la persistance d'un certain scepticisme des marchés à l'égard de l'Italie et de sa colossale dette (1.900 milliards d'euros, 120% du PIB) avaient fait craindre une nouvelle poussée de fièvre des taux italiens.

Première publication : 28/12/2011

  • ITALIE

    Rome adopte définitivement le plan d'austérité de Mario Monti

    En savoir plus

  • ITALIE

    Mario Monti obtient un premier feu vert pour la cure d'austérité

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'Italie continue d'emprunter à des taux jugés insoutenables

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)