Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

EUROPE

Forte baisse des taux d'emprunt italiens à court terme

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/12/2011

Rome a émis ce mercredi 9 milliards d'euros d'emprunts à six mois à des taux divisés par deux, 3,251% contre 6,504% pour une opération similaire fin novembre. Un répit bienvenu alors que l'Italie subit de plein fouet la crise de la dette.

AFP - Les taux d'emprunt italiens à court terme ont fortement baissé mercredi à 3,251% lors d'une émission obligataire attendue avec impatience par les marchés, contre un taux de 6,504% à l'occasion d'une opération similaire le 25 novembre, une bonne nouvelle pour Rome.

Le Trésor italien a émis pour 9 milliards d'euros de titres de la dette sur six mois, à un taux également plus bas que lors d'une émission semblable d'octobre (3,535% le 26 octobre), ce qui pour les commentateurs constituaient une très bonne performance. Pour preuve, la bourse de Milan progressait de 1,24% à 15.108 points peu après l'annonce des résultats de cette émission.

Selon le Trésor italien, la demande a été très forte pour ces bons du Trésor (BTP) à six mois et a représenté 15,2 milliards d'euros.

Pour une autre émission qui avait lieu ce mercredi de certificats du Trésor (CTZ) à deux ans, les taux ont également fortement diminué à 4,853% contre 7,814% lors de la dernière émission semblable datant de fin novembre.

Le Trésor a choisi d'en placer pour 1,733 milliards d'euros, et donc dans le bas de la fourchette des montants qu'il se proposait de lever (entre 1,5 et 2,5 milliards d'euros) alors qu'il avait reçu une demande équivalent à 3,875 milliards d'euros.

L'Italie est le dernier pays européen à devoir encore emprunter des obligations sur les marchés d'ici au 31 décembre.

Une autre série d'émissions test est attendue jeudi pour le refinancement de la dette italienne à moyen et long terme, avec l'émission de 5 à 8 milliards d'obligations à 3, 9 et 10 ans.

La faiblesse des volumes de transactions en cette période de fin d'année et la persistance d'un certain scepticisme des marchés à l'égard de l'Italie et de sa colossale dette (1.900 milliards d'euros, 120% du PIB) avaient fait craindre une nouvelle poussée de fièvre des taux italiens.

Première publication : 28/12/2011

  • ITALIE

    Rome adopte définitivement le plan d'austérité de Mario Monti

    En savoir plus

  • ITALIE

    Mario Monti obtient un premier feu vert pour la cure d'austérité

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'Italie continue d'emprunter à des taux jugés insoutenables

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)