Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Culture

Les musées de France font le plein malgré la crise économique

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/12/2011

Les musées français sont sur le point de gagner leur pari d’attirer de nouveaux visiteurs malgré un climat économique morose, selon une employée de la direction générale des patrimoines qui table sur une hausse de la fréquentation de 5 % en 2011.

AFP - Beaucoup moins chers que le cinéma ou les parcs à thème, et soucieux d'attirer tous les publics, les musées de France ne connaissent pas la crise avec une hausse de la fréquentation attendue de plus de 5% en 2011, soit quelque 27 millions de visiteurs.

"On s'attend à 5% de hausse en 2011 par rapport à 2010, voire un peu plus, soit environ 27 millions de visiteurs", a précisé à l'AFP Jacqueline Eidelman, directrice du département de la politique des publics à la Direction générale des patrimoines.

Les chiffres définitifs pour l'année 2011 ne sont pas encore connus mais la fréquentation enregistrée au premier semestre (13,4 millions de visiteurs, + 4% par rapport à 2010) devrait se poursuivre, selon cette responsable.

Sont concernés les 35 musées nationaux sous la tutelle du ministère de la Culture ainsi qu'une dizaine d'autres dépendant d'autres ministères comme le musée des Invalides, de la Marine ou de l'Air et de l'Espace (Défense), ainsi que nombre des 1.200 musées de France.

En tête des bénéficiaires de cette hausse arrivent le Louvre (8,5 millions de visiteurs en moyenne par an), le château de Versailles (plus de 6 millions), le Centre Pompidou (3,6 millions), le musée d'Orsay (2,9 millions avant la réouverture pour rénovation), le musée du Quai Branly (1,3 million en 2010), le musée des Invalides et le musée Carnavalet (Ville de Paris) avec ses annexes, la crypte de Notre-Dame et les catacombes (plus d'un million de visiteurs).

Au Centre Pompidou, où 3,6 millions de visiteurs sont attendus, un record depuis sa réouverture en 2000 (+ 15%), la direction propose systématiquement une grande exposition temporaire en été.

Si les grandes institutions de la capitale "cumulent le gros de la fréquentation", selon Mme Eidelman, les musées en région accueillent eux aussi de plus en plus de visiteurs.

La Lorraine enregistre de très bons résultats, grâce notamment au Centre Pompidou-Metz (CPM) qui avait atteint le million de visiteurs en septembre, seize mois après son inauguration, en faisant le lieu d'exposition le plus visité hors Ile-de-France.

Beaucoup moins qu'une place de cinéma

Avec un programme d'expositions temporaires exceptionnel consacré aux impressionnistes, la Normandie arrive en tête des régions, avec la Corse, l'Auvergne et le Languedoc-Roussillon.

Trois facteurs principaux expliquent cet engouement, selon Mme Eidelman : "le développement récent d'un tourisme culturel populaire, des visites en famille et une politique tarifaire qui rend la sortie au musée peu onéreuse, avec notamment la gratuité aux collections permanentes pour les 18-25 ans".

"Hormis les très grandes expositions temporaires, c'est beaucoup moins qu'une place de cinéma et sans rapport avec les parcs à thèmes", poursuit la responsable, qui déplore toutefois qu'une famille sur deux "ne sache toujours pas que c'est gratuit pour les enfants et depuis deux ans pour les 18-25 ans".

Un effort a aussi été fait en direction de publics qui ne venaient pas au musée, avec des relais dans les quartiers et des tarifs réduits pour les personnes en situation difficile ou de handicap.

"Nombre de villes, qui définissent leur politique tarifaire, ont opté pour une gratuité totale, faisant passer la part des visites gratuites à 42 % dans les 1.200 musées de France", détaille-t-elle.

Parallèlement, les musées ont innové avec des ateliers et le développement des outils numériques devenu "un enjeu stratégique", selon Henri Loyrette, président-directeur du Louvre.

A partir de mars, le Louvre utilisera des consoles de poche Nintendo 3DS (vision 3D sans lunettes) pour remplacer les audioguides.
 

Première publication : 29/12/2011

  • FRANCE

    Le château de Versailles s'apprête à subir une nouvelle cure de jouvence

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Louvre fait appel au mécénat individuel pour préserver des trésors égyptiens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)