Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 02/01/2012

Rétrospective 2011

Du printemps arabe à la mobilisation des indignés, les réseaux sociaux ont été au cœur des mouvements de contestation qui ont secoué le monde en 2011. Et retour sur les vidéos virales qui ont marqué l’année écoulée.

2011, une année placée sous le signe de la contestation

2011 aura clairement été une année placée sous le signe de la contestation. Que ce soit dans le cadre des soulèvements du printemps arabe, des manifestations des « indignés » contre les dérives du capitalisme, principalement en Europe et en Amérique du Nord, ou encore de la poussée de fièvre démocratique en Russie, les mouvements protestataires se sont multipliés un peu partout sur la planète au cours de l’année écoulée. Des mobilisations rendues possibles en grande partie grâce au web et plus particulièrement grâce aux réseaux sociaux.

Ainsi, c’est essentiellement via Facebook et Twitter que les populations de Tunisie, d’Egypte et de Libye ont organisé leurs révolutions. Des outils qui ont été largement utilisés par les cyberactivistes locaux pour dénoncer les exactions perpétrées par des régimes à bout de souffle, mais aussi pour faire part de la volonté farouche et inébranlable des citoyens d’obtenir des changements politiques dans leurs pays respectifs. Ces sites, que ce soit à travers des messages écrits ou des vidéos, ont donc permis aux internautes de se mobiliser et de témoigner quasiment en temps réel de l’évolution de ces soulèvements populaires. Et aujourd’hui encore, les réseaux sociaux restent au cœur des révolutions dans le monde arabe, notamment en Syrie, où ils offrent un espace de liberté aux citoyens pour protester contre le pouvoir et dénoncer la répression dont ils sont victimes.

Mais les mouvements du printemps arabe sont loin d’être les seuls à avoir fait une utilisation extensive du web et des réseaux sociaux. En Europe et en Amérique du Nord notamment, des protestataires organisent régulièrement depuis plusieurs mois des rassemblements massifs contre les dérives du système capitaliste. Une contestation menée aussi bien en Espagne ou en Grèce que dans de nombreuses villes des Etats-Unis et dont la Toile s’est fait largement l’écho tout au long de l’année. Ces manifestants surnommés « les indignés » sont en effet souvent très à l’aise avec les nouvelles technologies et multiplient les initiatives en ligne pour inciter leurs concitoyens à participer activement à cette lutte pour plus de justice sociale.

Et la Russie est elle aussi touchée par le vent de contestation qui souffle sur la planète depuis le début de l’année. Né au lendemain des élections législatives controversées remportées par le parti de Vladimir Poutine, le mouvement de protestation réclamant l’instauration d’une véritable démocratie dans le pays ne cesse de prendre de l’ampleur ces dernières semaines. Un mouvement qui, une fois encore, s’organise en grande partie via les réseaux sociaux notamment pour contourner la censure des médias officiels.

Des mobilisations qui si elles ne poursuivent pas les mêmes objectifs ont néanmoins toutes un point commun : elles ont été soutenues par divers groupes de hackers engagés. Des « hacktivistes » à l’image du groupe informel de pirates informatiques Anonymous qui ont pris fait et cause pour les protestataires. Ils n’ont pas hésité à afficher leur solidarité avec ces mouvements contestataires à travers des séries d’attaques informatiques ou des campagnes de soutien aux cyberdissidents pour leur permettre de déjouer la censure et de protéger leurs communications.

 

 

Les vidéos de l’année

Drôle, déroutantes, ou attendrissantes voici quelques-unes des vidéos qui ont fait le buzz sur Internet ces 12 derniers mois.

En avril, une compagnie de téléphonie mobile a surfé sur l’enthousiasme suscité par le mariage du Prince William avec Kate Middleton avec cette campagne virale. Une parodie de la cérémonie qui met en scène des sosies des membres de la famille royale, faisant leur entrée dans l’église tout en se déhanchant.

Dans un tout autre registre, des millions d’internautes ont visionné cette vidéo d’une antilope qui percute de plein fouet un cycliste dans la savane sud-africaine. Plus de peur que de mal finalement pour le jeune homme qui n’est pas prêt d’oublier cette rencontre renversante.

Et sur des plateformes de vidéos en ligne où les chats sont rois, difficile de passer à côté de ces petites boules de poils qui envahissent le Web. Mais cette année, c’est à un chat fictif que revient la couronne. Le « Nyan Cat », avec son arc-en-ciel et sa musique frénétique, a des millions de fans et inspiré une multitude de parodies.

Enfin, Internet a permis en 2011 à de nombreux talents musicaux de se faire connaître au grand public. Parmi eux, le duo consituté par Jorge Narvaez et sa fille de 6 ans Alexa. Leur reprise de « Home », un titre d’Edward Sharpe and the Magnetic Zeroes, les a propulsés au rang de stars du Web.

 

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus

15/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

Au sommaire de cette édition : la Toile fait part de son émotion après l’exécution de David Haines; les responsables politiques philippins sont invités à prendre les transports...

En savoir plus

12/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit au discours de Barack Obama sur l'EI

Au sommaire de l'émission : la Toile américaine réagit au discours de Barack Obama sur l’Etat islamique; au Canada, des femmes amérindiennes se mobilisent contre l’insécurité; et...

En savoir plus