Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Amériques

Près de 1 500 hectares de forêt détruits par un incendie dans un parc de Patagonie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/12/2011

Un incendie, causé par une négligence humaine, a déjà détruit depuis mardi 1 500 hectares de végétation dans le Parc Torres del Paine (sud du Chili). Près de 400 personnes, en majorité des touristes, ont dû être évacuées.

AFP - Un incendie dans un parc naturel de Patagonie, dans le grand Sud du Chili, a détruit ou fortement endommagé depuis mardi 1.500 hectares de végétation et nécessité l'évacuation de 400 personnes, en majorité des touristes, a annoncé jeudi le ministre de l'Intérieur.

"Nous sommes face à un incendie extrêmement dangereux et complexe, parce que nous avons eu à ce jour des conditions climatiques très défavorables et le pronostic est qu'elles le seront aussi demain" (vendredi), a déclaré à la presse M. Rodrigo Hinzpeter.

"La topographie complique l'accès des secouristes à la zone pour lutter contre le feu et la végétation très sèche s'enflamme très facilement", a ajouté M. Hinzpeter, au cours d'un point de presse sur l'incendie du Parc national de Torres del Paine, au siège du Bureau national des urgences (Onemi) à Santiago.

En raison de ces conditions difficiles, le ministre a jugé "impossible de prédire le temps qu'il faudrait pour maîtriser l'incendie" dans le parc, situé à près de 3.000 km de Santiago.

L'incendie, "très probablement causé par une négligence humaine", selon M. Hinzpeter, s'est déclaré non loin d'un sentier de randonnée, près du Lac Grey, dans le Parc Torres del Paine, un sanctuaire quasi-désert de 230.000 hectares qui allie glaciers et lacs andins, forêts naturelles et steppe patagonienne.

Il est fréquenté par plusieurs milliers de touristes chaque année.

Plus de 110 pompiers et gardes forestiers chiliens luttaient jeudi contre les flammes, appuyés depuis mercredi par une vingtaine de collègues venus de l'Argentine voisine. Un hélicoptère d'appui aérien anti-incendie devait arriver sur les lieux dans la journée, ainsi que 50 hommes supplémentaires.
 

Première publication : 30/12/2011

  • FRANCE

    Arrivée de renforts pour lutter contre le feu du Parc national de La Réunion

    En savoir plus

  • FRANCE

    Incendie à la Réunion : la polémique enfle autour des moyens engagés

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'Arizona frappé par des incendies, des milliers de personnes évacuées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)