Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

REPORTERS

Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dice Kayek illumine la semaine de la haute couture à Paris

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Montebourg veut s'attaquer aux professions réglementées

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Dans l'enfer des prisons secrètes de la CIA

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Bagdad accuse les forces kurdes de la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

EUROPE

Budapest vote une réforme de la Constitution favorisant le procureur général

©

Vidéo par Vanessa TSANGA TABI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/12/2011

Dans le cadre de la restructuration du système judiciaire, le Parlement hongrois a voté une modification de la Constitution qui accroît l'influence du procureur général. Une décision critiquée par la commissaire européenne chargée de la justice.

AFP- Le parti Fidesz du Premier ministre conservateur Viktor Orban a fait adopter vendredi au Parlement hongrois une modification de la Constitution, qui entrera en vigueur le 1er janvier et permettra au Procureur général, un proche de M. Orban, de porter une affaire devant le tribunal de son choix.

En donnant un rang constitutionnel à cette loi, le gouvernement réduit à néant une décision de la Cour constitutionnelle annulant cette disposition le 19 décembre, car, en Hongrie, cette cour n'a pas le droit d'examiner la Constitution elle-même.

Cette disposition qui fait partie d'une large restructuration du système judiciaire, a été sévèrement critiquée par la commissaire responsable de la justice au sein de l'Union européenne, la Luxembourgoise Viviane Reding, qui avait exprimé de sérieux doutes quant à la compatibilité de la loi avec les lois communautaires.

La Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, avait aussi critiqué le gouvernement de Viktor Orban pour "la destruction de plusieurs contre-poids et équilibres censés garantir l'indépendance des juges", dans une lettre adressée à M. Orban, selon le plus important quotidien hongrois, Nepszabadsag (centre gauche).

Le Parlement avait élu début décembre à la tête de l'Office national de la justice (OBH) Tünde Hando, une proche de Viktor Orban, alors que son mari, Jozsef Szajer, un eurodéputé du Fidesz, est connu pour sa contribution à la nouvelle Constitution qui a rendu possible la restructuration du système judiciaire. Le mandat de Mme Hando dure neuf ans et commence le 1er janvier 2012.
 

Première publication : 30/12/2011

  • FINANCE

    La Hongrie envisage d'instaurer une nouvelle taxe sur les banques

    En savoir plus

  • HONGRIE

    Le Parlement hongrois adopte une nouvelle constitution ultraconservatrice

    En savoir plus

  • HONGRIE

    Budapest accepte d'amender sa loi controversée sur les médias

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)