Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Françoise Fabian, l’enchanteuse !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 18/07/2011

"Egypte: 1 policier jugé, 10 000 manifestants devant les tribunaux"

Presse internationale, Lundi 18 juillet. A voir dans la presse internationale ce matin, la suite du scandale News of the World, avec des démissions en cascade: après les anciens rédacteurs en chef du journal Andy Coulson et Rebekah Brooks, c’est au tour du chef de la police londonienne, Paul Stephenson. Et aussi : la place Tahrir redevenue l’épicentre de la révolution.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec le scandale News of the World, qui fait toujours la Une de la presse anglo-saxonne, avec ce matin, la démission du chef de la police londonienne.
 
A voir à la Une du Guardian pour commencer, avec cette photo de Paul Stephenson, qui vient de démissionner de ses fonctions à cause des soupçons selon lesquels des policiers se seraient laissés corrompre par News of the World et n'auraient pas suffisamment enquêté sur les accusations d'écoutes illégales portées dès 2005 contre le tabloïd.
«Une sortie choquante, mais qui était inévitable» écrit The Guardian, pour qui ce scandale marque définitivement la «dépréciation des institutions démocratiques du fait du pouvoir excessif dont jouit le monde des affaires».
 
Et c’est aussi désormais au tour de David Cameron en personne de se retrouver dans la ligne de mire, à voir dans The Independent.
Officiellement, le premier ministre s’apprête à écourter son voyage en Afrique pour mettre en place l'enquête indépendante qu’il a demandée, mais il s'agirait plutôt en réalité d'éteindre les critiques sur son absence dans un pays ébranlé par le scandale, voire de sauver sa peau.
 
Et le scandale a également des répercussions outre-Atlantique, où le groupe News Corp est également présent, et où il possède notamment le Wall Street Journal, qui plaide ce matin en faveur des tabloïds britanniques.
Un plaidoyer assez surprenant de la part du Wall Street Journal, dont l’élan de confraternité s’explique sans doute par l’appartenance à News Corp du Sun et du Sunday Times.
 
A voir aussi dans la presse internationale ce matin, les problèmes de santé d’Hugo Chavez, qui retourne à Cuba pour soigner son cancer.
A lire avec le vénézuélien Tal Cual, qui se demande ce qu’il va advenir désormais du chavisme, que pourrait être le chavisme sans Hugo Chavez.
Le journal qui écrit que la perspective d’un leadership éternel d’Hugo Chavez s’est évanouie. Hugo Chavez n’apparaît plus comme un homme invincible.
 
Incertitudes face à l’avenir en Egypte également, où cinq mois après le début du soulèvement, un nouveau gouvernement doit prêter serment aujourd’hui, à la suite du remaniement réclamé par les manifestants revenus sur la place Tahrir.
Ils veulent, disent-ils,  une accélération des réformes, écrit Foreign Policy.
La place Tahrir redevenue l’épicentre de la contestation pour les Egyptiens, qui
ont appris à s’organiser, à sécuriser les lieux, à les nettoyer et à prendre des décisions collectives.
Les manifestants qui entendent aussi faire traduire en justice ceux qui ont réprimé leur mouvement: en 5 mois, un seul policier a dû rendre des comptes à la justice, tandis que dans le même laps de temps, 10 000 contestataires étaient traduits devant les tribunaux militaires.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus