Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 21/12/2011

"L'Irak abandonné aux loups"

Presse internationale, Mercredi 21 décembre. Au menu de la presse internationale ce matin, la mobilisation des femmes égyptiennes, et le chaos place Tahrir, la crise politique irakienne, l’Irak qui pourrait bien ne jamais redevenir un pays.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la manifestation des femmes du Caire, hier. Les Egyptiennes ont protesté contre les violences de l’armée, notamment contre les femmes.
 
C’est une mobilisation sur laquelle revient largement la presse égyptienne, et notamment le quotidien Al Masryalyoum, qui veut voir dans le rassemblement d’hier les débuts d’un féminisme égyptien.
 
Entre les manifestants et l’armée, le fossé s’agrandit chaque jour un peu plus écrit ce matin le site Ahram Online, en évoquant les dénégations des militaires: ils disent que la répression dont on les accuse est un mensonge, que les récits de leurs victimes sont inventés. Qu’à cela ne tienne, les militants des droits de l’homme ont organisé hier une conférence de presse au cours de laquelle ces victimes ont raconté par le menu le traitement qui leur a été réservé.
 
Des violences qui suscitent l’indignation à l’étranger, à voir dans The New York Times, qui demande à Barack Obama d’agir contre les nouveaux «maîtres de l’Egypte», le conseil suprême des forces armées aujourd’hui à la manœuvre. Il faut suspendre l’aide américaine à l’Egypte plaide le jorunal, qui rappelle que le montant de cette aide atteint 2 milliards de dollars annuels, les deux tiers étant destinés d’ailleurs à l’armée égyptienne.
 
La révolution a donné naissance à un monstre écrit la revue, un Frankenstein de la place Tahrir, sans leadership, sans force morale, sans cause commune. «Les manifestants égyptiens qui disent que tout ça, ça n’est pas l’Egypte, mais c’est à ces manifestants, désormais, de le prouver».
 
A voir aussi ce matin, l’aggravation de la crise politique irakienne, quelques jours après le départ des troupes américaines. L’origine de cette crise, rappelle The Guardian, ce sont les accusations portées par le premier ministre chiite Nouri Al Maliki contre le vice-président sunnite Tarek al-Hachémi. Il l’a accusé d’avoir préparé des attentats, des allégations que celui-ci a rejetées, en déclarant que le «chaos sectaire» qui plane aujourd’hui sur l’Irak.
 
Un paysage de désolation, celui que les Américains ont laissé derrière eux, en «abandonnant l’Irak aux loups» écrit ce matin The Guardian. D’après le journal, il n’aura pas fallu longtemps à Nouri Al Maliki pour montrer son vrai visage. A peine les Américains ont-ils tourné le dos, que le voici en train d’accuser son vice-président de ce dont il a été longtemps suspecté lui-même. Des divisions qui sont en train de fissurer l’Irak chaque jour davantage, l’Irak, qui pourrait bien en jamais redevenir un pays.
 
A voir pour terminer, le cri du cœur des banquiers de Wall Street, ces «1 % qui disent aux 99 % d’arrêter de les blâmer», sur The Huffington Post.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus