Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Incertitudes autour de la politique économique de Trump

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"C'est parti pour le show"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Scénario catastrophe digne d'Hollywood

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche en France : l'ultime débat (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche en France : l'ultime débat (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 27/07/2011

"Les Roms, après Grenoble"

Presse française, Mercredi 27 juillet. Au menu de la presse française ce matin, la proposition de Nicolas Sarkozy d’inscrire la "règle d’or budgétaire" dans la Constitution, refusée par la gauche, qui parle d’un "piège". A voir aussi ce matin : un an après le discours de Grenoble, un an avant les JO de Londres.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse avec la lettre que Nicolas Sarkozy a adressée aux députés et aux sénateurs, les appelant à l'union sacrée sur la "règle d'or budgétaire", qu'il veut inscrire dans la Constitution française.
 
Ce serait donc un projet de révision constitutionnelle qui devrait, pour être adopté, réunir au moins les voix des trois cinquièmes des parlementaires réunis en Congrès.
Mais ce n’est pas gagné selon le Figaro, qui revient ce matin sur «ces voix qui risquent de manquer à Sarkozy» pour faire adopter sa proposition.
 
Pourquoi ce refus de la gauche de voter le texte?
Les explications sont à lire du côté de Libération, qui évoque ce matin un «piège» tendu par le président à l’opposition.
«La main sur le cœur, Nicolas Sarkozy en appelle au «rassemblement» pour un retour progressif à l’équilibre budgétaire. François Hollande et Martine Aubry répondent que la ficelle est un peu grosse et qu’ils ne se laisseront pas entraîner dans «une opération de communication»».
 
Libération qui revient également ce matin sur les conditions de vie des Roms en France, un an après le discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy.
On s’en souvient, c’était la polémique de l’été dernier. Nicolas Sarkozy avait jeté un pavé dans la mare en associant cette communauté aux problèmes de délinquance, des dizaines de Roms avaient été reconduits dans leur pays d’origine, notamment en Roumanie - ce qui avait valu à la France de se faire rappeler à l’ordre par l’Union européenne.
Pour Libé ça ne fait pas de doute, «un an après, les objectifs annoncés à Grenoble n’ont pas été atteints, la communauté rom reste fragilisée».
«Le Président à la popularité abyssale avait cru pouvoir se refaire une santé sur le dos de cette communauté. Pratiquant (alors)  un pervers amalgame entre gens du voyage français et Roms» ; «une manœuvre (qui avait) une nouvelle fois jeté l’anathème sur une communauté fragile et vulnérable. Comme si les Roms et gens du voyage étaient à tout jamais condamnés à la discrimination et à l’exclusion. Alors que la dizaine de millions de Roms d’Europe est installée sur ce continent depuis des siècles, notamment en France où ils se sont battus et sont morts pour leur patrie».
 
Et puis la presse française revient aussi sur l’ouverture, dans un an, des Jeux Olympiques de Londres, des jeux tout près de la France, ce qui laisse augurer d’une forte présence des supporters tricolores.
«Des JO à nos portes», c’est à la Une du Parisien ce matin, qui nous raconte que les Français s’apprêteraient à y participer en nombre et avec plaisir.
 
Pour terminer cette rubrique sports, je vous propose de jeter un coup d’œil à ce bel article de Libération: «les dos font la paire», sur Camille Lacourt et Jérémy Stravius, qui viennent de remporter, ensemble, la première médaille d’or masculine à la France aux championnats du monde de natation.
 
Et on termine cette revue de presse avec cette info un peu moins réjouissante lue dans le Figaro: 42 000 platanes du canal du Midi risquent d’être abattus.
42 000 arbres qui sont classés au patrimoine de l’Unesco et qui sont menacés depuis 5 ans par un champignon répondant au nom de «ceratocystis platanis».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus