Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La CAN fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 24/08/2012

Aller-retour Paris-Lahore, faute de réveil

Au menu de la presse française, l'université d'été du PS à la Rochelle, le dossier grec au cœur des discutions franco-allemandes et l'histoire incroyable d'une passagère endormie et qui effectue le vol retour.

A la une des quotidiens nationaux ce matin : la rentrée des classe pour les politiques avec l’ouverture aujourd’hui de l’université d’été de la Rochelle et cette situation inédite : c’est la première fois que la gauche organise son université d’été en cumulant presque tous les pouvoirs législatifs et exécutifs…

Le parti socialiste pourrait donc aborder ce raout estival en Charente dans des chaussons : Le PS en charentaise titre d’ailleurs Libération. Un titre en forme d’avertissement : attention à ne pas s’assoir sur ses lauriers... Le risque guette que la Rochelle ne devienne, 3 mois après la victoire de François Hollande, un exercice d’autocélébration, un parti bien dans ses pantoufles de notables établis depuis des lustres. 

Les risques de l’exercice du pouvoir justement pointés du doigt par le Figaro. Pour le journal de droite, le risque ne réside pas dans le ronflement de la politique mais bien dans les divisions internes. D’un coté l’aile gauche du PS qui pourrait ne pas voter le traité européen renégocié par François Hollande, et de l’autre, des écologistes qui multiplient les prises de position contre le gouvernement, notamment sur le prix de l’essence ou sur le gaz de schiste.

La presse qui revient également largement ce matin sur la visite de François Hollande à Berlin, sur fond de crise grecque : une question épineuse qui divise le couple franco allemand pour le Parisien-Aujourd’hui en France. Face à la crise grecque, Paris prône la souplesse alors que Berlin s’érige plus que jamais en chantre de la rigueur.

La négociation s’annonce serrée pour le premier ministre grec, Antonis Samaras, mais pourrait lui être in fine favorable. Tout simplement parce, pour la Tribune, l’Europe est condamnée à réussir. Avec dans les pages intérieures du quotidien économique un article qui revient largement sur pourquoi au final Paris et Berlin vont accepter cette assouplissement de la rigueur grecque. Si la Grèce n’obtient pas une bouffée d’oxygène, c’est la banqueroute, et l’incapacité de rendre les milliards prêtés par les pays européens. L’addition pourrait être salée pour toute l’union européenne

Et puis pour terminer, cette histoire incroyable d’une passagère qui a oublié de se réveiller à l’atterrissage de son vol à Roissy et qui s’est réveillé au Pakistan. C’est à lire dans Le Parisien-Aujourd’hui en France. Avec les conditions drastiques de sécurité qu’on connait dans les avions, on pensait que ce n’était pas possible. Et pourtant une française a réussi à faire un aller retour de 12 000 km entre Lahore, au Pakistan et Paris…sans être inquiété ou même réveillée…

La passagère en question s’est tout simplement endormie durant son vol à bord de la Pakistan International Airlines qui décollait mardi midi…elle ne s’est réveillée ni lors de l’escale à milan ni lorsque l’avion a atterri à l’aéroport de Roissy.

Et pendant les deux heures d’arrêt personne ne l’a réveillée du coup l’avion est reparti pour Lahore avec la passagère à bord. Résultat : 18 000 km pour rien et bilan carbone catastrophique.

Par Clémence DIBOUT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/07/2017 États-Unis

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

Au menu de cette revue de presse internationale du jeudi 20 juillet : les révélations du Washington Post sur les changements de stratégie de l'administration Trump en Syrie, mais...

En savoir plus

20/07/2017 Agriculture

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

Au menu de la presse française ce jeudi 20 juillet, la désapprobation générale vis-à-vis d'Emmanuel Macron après la démission du général Pierre de Villiers, la lettre testament...

En savoir plus

19/07/2017 Jérusalem

"Le 'hand spinner' vu comme une menace" en Russie

Dans cette revue de presse internationale du 19 juillet, le "dîner secret" entre Donald Trump et Vladimir Poutine a bien eu lieu en marge du G20. Faut-il des portiques détecteurs...

En savoir plus

19/07/2017 Revue de presse française

Un an après sa mort, "Adama, c'est d'abord une victime"

À la une de la presse française de ce 19 juillet, un triste anniversaire, celui de la disparition d'Adama Traoré, emporté il y a un an par une asphyxie peu après son...

En savoir plus

18/07/2017 Revue de presse française

"Macron met les collectivités au régime sec"

À la une de la presse française de ce mardi 18 juillet, les leçons de la conférence nationale des territoires, le projet de loi antiterroriste qui inquiète les juristes et laisse...

En savoir plus