Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

La fin des élections parlementaires avancée au 22 février

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/01/2012

L'armée, à la tête du pays, a publié dimanche un décret avançant la date d'achèvement du processus électoral des législatives au 22 février, et non plus au 12 mars. Et ce, afin de hâter le transfert du pouvoir à un régime civil.

AFP - Le maréchal Hussein Tantaoui, chef d'Etat de fait de l'Egypte, a décidé de réduire la durée de l'élection du Conseil consultatif, la seconde chambre du Parlement, prévue à partir du 29 janvier, a annoncé dimanche l'agence officielle Mena.

L'élection de cette chambre haute consultative ou Choura était initialement prévue en trois phases, du 29 janvier au 11 mars. Mais le maréchal Tantaoui a promulgué un décret réduisant ce scrutin à "deux phases" et l'achevant le 22 février, a précisé Mena.

La première phase se tiendra dans 13 gouvernorats, dont les deux plus grandes villes du pays le Caire et Alexandrie, et la seconde dans les 14 autres, a précisé l'agence.

ÉGYPTE : PREMIÈRES LÉGISLATIVES POST-MOUBARAK



Le maréchal Tantaoui, qui dirige le Conseil suprême des forces armées (CSFA) aux commandes du pays depuis la chute en février du régime de Hosni Moubarak, a aussi décidé de convoquer le 28 février la première réunion du Conseil consultatif, soit avec près d'un mois d'avance, selon Mena.

Par conséquent, le Conseil consultatif et l'autre chambre du Parlement, celle des députés dont l'élection s'achèvera le 17 janvier, pourront avancer le début de la rédaction d'une nouvelle Constitution pour le pays.

Conformément au programme de transfert du pouvoir par le CSFA, les deux chambres doivent aussitôt après leur élection tenir une réunion pour élire une commission de 100 membres pour rédiger la nouvelle Constitution.

La plupart des partis politiques appellent à l'élaboration de cette Constitution avant l'élection présidentielle prévue avant fin juin.

Les Egyptiens avaient commencé à voter fin novembre pour élire la chambre de députés. Les Frères musulmans et les salafistes fondamentalistes ont été les vainqueurs des première et deuxième phases du scrutin. La troisième et dernière phase doit commencer le 3 janvier.

Ces élections sont les premières depuis la chute du régime de Hosni Moubarak chassé par la rue après trois décennies de pouvoir sans partage.

Première publication : 01/01/2012

  • ÉGYPTE

    Les islamistes confirment leur domination lors de la deuxième phase des législatives

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Nouvelle mobilisation contre l'armée sur la place Tahrir

    En savoir plus

  • ÉGYPTE - LÉGISLATIVES

    Les Égyptiens appelés aux urnes dans un climat tendu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)